Édition du 11 mai 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Santé et sécurité au travail

Ouverture partielle des cégeps et universités - La santé et la sécurité devront passer avant tout (CSQ)

MONTRÉAL, le 4 févr. 2021 - La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et ses fédérations de l’enseignement supérieur voient d’un bon œil l’annonce de la ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann, concernant l’ouverture partielle des cégeps et des universités, mais constatent du même coup le poids énorme qui reposera sur le dos des établissements et du personnel.

Les responsabilités conférées aux établissements apporteront sans contredit un poids supplémentaire pour le personnel enseignant, de soutien et professionnel des cégeps et des universités. Pour assurer la réussite de l’opération, il importera de consulter, d’impliquer et de respecter plus que jamais l’expertise et l’autonomie du personnel des cégeps et des universités. La vigilance sera essentielle afin de garantir la santé et la sécurité de la clientèle étudiante et du personnel en général. Elles rappellent d’ailleurs la responsabilité de l’employeur quant à la mise en place de milieux de travail sécuritaires, une obligation légale sous la supervision de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).

La CSQ, la Fédération des enseignantes et enseignants de cégep (FEC-CSQ), la Fédération du personnel de soutien de l’enseignement supérieur (FPSES-CSQ), la Fédération du personnel professionnel des collèges (FPPC-CSQ) et la Fédération de la recherche et de l’enseignement universitaire du Québec (FREUQ-CSQ) réaffirment leur engagement envers la persévérance et la réussite des étudiants et continuent d’offrir leur entière collaboration dans le contexte de ce déconfinement partiel. Les milieux collégiaux et universitaires sont confrontés à un énième ajustement dans leur mode d’organisation en peu de temps, mais la CSQ et ses fédérations saluent l’annonce de la ministre compte tenu des difficultés psychologiques et de l’isolement vécus par beaucoup d’étudiants et de membres du personnel dans les derniers mois. Le personnel souligne par ailleurs avoir hâte de retrouver les étudiants dans un environnement sécuritaire afin que ceux-ci puissent profiter de leurs réseaux de soutien et, particulièrement, d’un accès simplifié aux ressources éducatives.

Les organisations concluent en demandant à la ministre McCann d’assurer le maintien de la qualité de l’air dans les établissements ainsi qu’un accès aux masques de protection équitable pour tous.

Citations

« Il est manifeste que Danielle McCann a appris des erreurs de son collègue de l’Éducation, qui a souvent fait des annonces improvisées et lancées à la dernière seconde. Nous espérons que le ministère fera preuve de toute la flexibilité nécessaire afin de privilégier la santé et la sécurité avant toute chose. » - Sonia Ethier, présidente de la CSQ.

« Le déconfinement partiel de l’enseignement annoncé par la ministre est certes une belle nouvelle, mais doit se faire sur une base volontaire, progressive et en tout respect de l’autonomie du personnel enseignant, qui a déjà arrêté ses stratégies pédagogiques pour la session en cours. L’enseignement comodal qu’induit le retour en classe préconisé ne s’improvise pas davantage que la formation à distance et nécessite par ailleurs la présence d’équipements informatiques adéquats dans des locaux bien ventilés. » - Lucie Piché, présidente de la FEC-CSQ

« Nous reconnaissons l’importance d’agir afin de briser l’isolement des étudiantes et étudiants, mais déplorons une fois de plus l’absence de consignes claires pour le retour du personnel de soutien. Il est important de connaître rapidement quelles classes d’emploi seront requises en présence. J’espère que les directions d’établissements travailleront en partenariat avec les syndicats afin de préparer un retour adéquat pour toutes et tous. » - Valérie Fontaine, présidente de la FPSES-CSQ

« Cette annonce est accueillie positivement par la FPPC-CSQ, mais nous craignons toutefois l’application à géométrie variable des assouplissements d’un cégep l’autre. Il faut éviter à tout prix que le personnel professionnel soit confronté à une importante surcharge dans les semaines à venir. » - Éric Cyr, président de la FPPC-CSQ

« Au cœur de la formation des universitaires, les membres de la FREUQ-CSQ seront des partenaires dans la mise en œuvre des nouvelles mesures qui permettront un retour progressif en classe au cours des prochaines semaines. À cet égard, nous souhaitons que les différentes directions discutent et déterminent, en collégialité avec nos membres, les nouvelles modalités d’enseignement afin d’assurer une transition réussie et optimale pour poursuivre et conclure la session d’hiver avec succès. » - Vincent Beaucher, président de la FREUQ-CSQ

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Santé et sécurité au travail

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...