Édition du 21 juin 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Forum Social Mondial

Pas d’avenir pour la solidarité internationale, sans internationalisme

Dès le premier jour des ateliers au Forum social mondial de Mexico, les enjeux internationaux étaient au rendez-vous. Deux ateliers ont retenu notre attention lors de la première journée des activités auto-organisées, à l’initiative du Centre de recherche et d’information pour le développement (CRID – France), de France Amérique latine, l’Initiative pour un autre monde (IPAM), ATTAC-France et Tournons la page.

Intitulés « Renouvellement des formes d’internationalisme et de la solidarité internationale face aux crises multiples » et « Résistances populaires face aux autoritarismes et aux violences d’État : quelles stratégies face au racisme, au colonialisme et au délitement des espaces démocratiques ? », ces deux ateliers ont fait intervenir des personnes provenant de Syrie, du Burkina Faso, de Guinée, du Mali et du Tchad, du Myanmar, de la Syrie, du Mexique et du Brésil, des États-Unis et de France notamment. Une belle manifestation concrète de la dimension internationaliste du concept d’altermondialisme, qui ne se résume pas aux événements des Forums sociaux.

Les enjeux locaux sont internationaux

D’entrée de jeu, il est affirmé que la solidarité internationale exige d’envisager les enjeux locaux comme des dimensions d’une lutte de tous les peuples. C’est ainsi que la solidarité se transforme en internationalisme et devient une dimension de la lutte politique dans chaque pays. Dans une perspective de transformation sociale, la solidarité internationale exige de briser avec le moule de domination coloniale nord-sud, pour suivre une approche d’horizontalité et d’égalité.

La solidarité internationaliste n’est pas de l’« assistanat blanc » et la poursuite d’objectifs d’autonomisation est essentielle, en vue de permettre aux pays du Sud d’être créateurs de leurs propres solutions. Parmi les approches innovantes, celle de l’accompagnement ouvre des pratiques plus respectueuses des peuples. Camper la solidarité internationale dans une approche de transformation sociale part du principe que l’émancipation ne peut être l’œuvre que des personnes et des populations victimes du racisme et du colonialisme elles-mêmes. »

L’internationalisme contre la solidarité du « deux poids deux mesures »

L’accueil aux réfugiés est en soi un débat dans les pays hôtes, comme elle est en soi un parti pris en faveur des populations victimes de violence, de répression et des luttes de pouvoir, la solidarité est un geste d’engagement social et politique. Toutefois, il ne s’agit pas de la seule dimension qui démontre qu’il n’y a pas de neutralité dans la solidarité.

L’agression russe en Ukraine est particulièrement révélatrice de l’instrumentalisation de la solidarité, suivant une méthode de « deux poids, deux mesures ». Parmi les meilleurs exemples de ce double discours, on mentionne la mobilisation très rapide de l’Union européenne et les acteurs occidentaux pour développer les moyens d’accueillir les ukrainiens-nes, alors que d’autres pays en conflit depuis bien des années sont oubliés, tels que la révolution syrienne ou encore la libération palestinienne. Ce constat fut aussi repris dans des ateliers distincts des organisations maghrébines et du Palestine Social Forum.
La solidarité internationale n’est pas neutre. Est-ce qu’il faut que la communauté internationale se mobilise rapidement et protège le droit à l’autodétermination des peuples ? Absolument ! Toutefois, cette communauté internationale ne peut pas le dénoncer uniquement lorsqu’il s’agit d’un conflit entre blancs, et uniquement lorsque l’avenir de l’Union européenne est en jeu. Dans cette perspective.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Forum Social Mondial

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...