Édition du 20 avril 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Éducation

Plan de vaccination - La FAE demande au gouvernement de lever la confusion

MONTRÉAL, le 11 déc. 2020 - Dans la foulée de l’annonce du plan de vaccination pour la population du Québec, la FAE demande au gouvernement de confirmer que les enseignantes et enseignants auront bel et bien accès au vaccin dans l’ordre établi par le Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ).

Considérant que les enseignantes et enseignants sont des travailleuses et travailleurs qui assurent un service jugé essentiel par le gouvernement, elles et ils font donc partie du groupe de personnes âgées de moins de 60 ans qui pourront avoir accès au vaccin, à la suite des groupes les plus à risque, c’est-à-dire les 40 000 personnes qui résident dans les centres d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD), les 325 000 travailleuses et travailleurs du réseau de la santé et des services sociaux, les 136 000 personnes qui vivent dans une résidences privées pour aînés (RPA), les 46 000 résidents des communautés « isolées et éloignées », les 418 000 personnes âgées de 80 ans et plus, les 768 000 personnes âgées de 70 ans à 79 ans, les 1 158 000 personnes âgées de 60 à 69 ans et le million de personnes âgées de 60 ans et moins qui vivent avec des problèmes de santé chroniques. « Les profs qui travaillent dans les écoles et les centres sont confrontés à des risques, notamment en raison du nombre d’élèves qu’ils côtoient quotidiennement et de la mauvaise ventilation dans les écoles.

Plusieurs sont inquiets et afin d’éviter toute forme de confusion, le gouvernement doit rapidement clarifier son plan de vaccination et confirmer que les profs auront la possibilité de se faire vacciner conformément à l’avis émis par le CIQ. De plus, le gouvernement du Québec doit aussi tenir compte du fait que le gouvernement fédéral a déjà indiqué que la totalité des personnes qui voudrait être vaccinée pourrait l’être d’ici septembre prochain, ce qui correspond à la prochaine rentrée scolaire », affirme Sylvain Mallette, président de la FAE.

La COVID-19 a entraîné plusieurs bris de services éducatifs dans le réseau scolaire et les écoles sont la source de plus de 30 % des éclosions au Québec. Selon les données colligées depuis la rentrée scolaire, et qui ne concernent que les établissements dont les profs sont membres d’un syndicat affilié à la FAE, 5 151 personnes ont été infectées par la COVID-19 (profs, élèves et autres membres du personnel).

« Le gouvernement a fait maintes fois mention que la dernière chose qu’il souhaite fermer ce sont les écoles. La vaccination du personnel enseignant est, bien entendu, une mesure appropriée dans un souci de garder nos écoles ouvertes. Cela étant dit, un mécanisme de dépistage accéléré devrait aussi être rapidement mis en place pour freiner la propagation du virus dans les écoles tel que la FAE le demande depuis le début de l’année scolaire. On le sait, la vaccination prendra plusieurs mois, alors il faut s’assurer de protéger la santé et la sécurité des profs et de leurs élèves et de faire en sorte que les services éducatifs soient maintenus », conclut M. Mallette.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Éducation

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...