Édition du 30 novembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Question nationale

Présidence des OUI Québec : Claudette Carbonneau ne sollicitera pas un nouveau mandat

MONTRÉAL, le 20 oct. 2021 - À l’aube de la prochaine assemblée générale des Organisations unies pour l’indépendance (OUI Québec), qui se tiendra le samedi 27 novembre prochain dans l’amphithéâtre du Cœur des Sciences de l’UQAM, Claudette Carbonneau annonce qu’elle ne sollicitera pas un nouveau mandat à la présidence de l’organisation.

« C’est avec sérénité que j’ai pris cette décision. Après plus de six ans à la présidence des OUI Québec, je crois qu’il est temps de permettre aux générations montantes de prendre le relais pour redynamiser le mouvement indépendantiste, mobiliser les jeunes autour de cet emballant projet et l’incarner dans la réalité d’aujourd’hui, a affirmé Mme Carbonneau. « Je demeure très fière du travail accompli au cours des dernières années, notamment en ce qui a trait aux efforts qui ont été investis pour favoriser la collaboration entre toutes les composantes du mouvement souverainiste, partis politiques comme société civile. »

Parmi les réalisations ayant marqué les mandats de Mme Carbonneau à la tête des OUI Québec, notons les travaux menés à la Table de concertation avec l’ensemble des formations politiques indépendantistes qui ont conduit, en avril 2017, à la signature d’une entente sans précédent autour d’une feuille de route commune. « Bien qu’au sortir des travaux, cette entente n’ait pas été officiellement entérinée par l’ensemble des partis politiques, elle constitue toujours, à mon sens, un point de repère historique et une référence en matière de renouvellement d’approche, de convergence et de voie de passage vers l’indépendance », poursuit Claudette Carbonneau.

Depuis lors, l’arrivée au pouvoir de la Coalition Avenir Québec en 2018 est venue rebrasser considérablement l’échiquier politique, notamment en regard de la question nationale. « Pour les OUI Québec, comme pour plusieurs groupes indépendantistes, il est clair que cette nouvelle donne électorale doit être sérieusement prise en compte dans la réflexion sur la recomposition et la relance des forces souverainistes. En ce sens, celles-ci appellent un solide virage vers les jeunes générations qui, historiquement, ont toujours été le fer de lance des grandes mobilisations en faveur de l’indépendance du Québec. »

Mme Carbonneau quitte l’organisation avec le sentiment du devoir accompli, en étant convaincue que les OUI Québec demeureront un acteur clé de la nécessaire relance du mouvement souverainiste. « Avec la relève actuellement en poste au sein du comité exécutif et du Conseil d’administration des OUI Québec, je suis remplie d’espoir pour l’avenir du mouvement et de l’organisation », conclut Mme Carbonneau.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Question nationale

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...