Édition du 27 septembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Action communautaire autonome

Promesses brisées, communautaire fermé : Les groupes de la région de Québec en action toute la journée

Québec, 24 février 2022. Grèves, fermetures et interruption de services sont au programme de la journée pour les groupes communautaires de la région de la Capitale-Nationale. Les groupes ont répondu massivement à l’appel de la campagne Engagez-vous pour le communautaire. À l’échelle du Québec, les organismes communautaires autonomes tous secteurs confondus ont besoin d’un réinvestissement dans leur mission de l’ordre de 460 millions $. Ils demandent également au gouvernement de cesser de s’ingérer dans leurs pratiques et de réinvestir dans le filet social.

Au programme de la journée du 24 février, il y aura du piquetage devant les organismes fermés tôt le matin, une action de visibilité au Conseil du trésor à 10h00 et une manifestation sur la colline parlementaire qui partira à 13h00 du Parc Lockwell et qui se terminera devant l’Assemblée Nationale. Cette manifestation conclura la vague de grève, de fermeture et d’interruption qui s’est déroulée partout au Québec depuis le lundi 21 février.

Des groupes à bout de souffle

Si les groupes communautaires souffrent d’un sous-financement historique, la pandémie est venue assombrir considérablement le portrait.

« Avec les budgets dont on dispose actuellement on peine à offrir des conditions de travail adéquates, on n’arrive plus à recruter des employé-e-s. On n’a plus besoin de mesures ponctuelles et de fonds de tiroir, il manque 460 millions de dollars dans le réseau et ça doit être un financement récurrent pour nos missions afin de consolider les équipes de travail, les heures d’ouverture et les services offerts, » poursuit Laurence Bolduc des Maisons des jeunes Capitale-Nationale.

« Les deux ans de pandémie, n’ont fait qu’exacerber les problèmes criants dans le milieu communautaire. Les groupes sont plus que jamais fragilisés et aucune mesure structurante n’est prévue afin de leur permettre de « voir enfin la lumière au bout du tunnel ». Non seulement certaines décisions gouvernementales improvisées ont eu pour résultat des mesures d’urgence ne correspondant pas nécessairement aux besoins des organismes, mais elles ont plutôt contribué à les rendre plus vulnérables. On ne peut pas arrêter une hémorragie avec des bandaid, ça nous prend un réinvestissement majeur, mais le gouvernement doit aussi respecter notre autonomie et notre connaissance du terrain », a dénoncé Karine Verreault du Regroupement des organismes communautaires de la région 03.

Le milieu communautaire est furieux

Malgré les engagements du ministre Boulet de réduire la paperasse et de mieux soutenir le communautaire, la question semble avoir été mise sous la pile des priorités du gouvernement. « Le milieu communautaire est très patient, mais il y a des limites à traiter le milieu communautaire comme du cheap labor qui offre des services à rabais. Le dernier budget du gouvernement Legault sera déposé dans quelques semaines et pour nous, c’est la dernière chance pour la CAQ de tenir ses promesses », dénonce Vania Wright-Larin du Regroupement d’éducation populaire en action communautaire de Québec et Chaudière-Appalaches.

Inflation et détérioration du filet social

Les groupes s’inquiètent également de l’état lamentable du réseau public de santé et de services sociaux alors que l’inflation frappe de plein fouet les personnes en situation de pauvreté. « Ce n’est pas aux groupes communautaires de boucher les trous béants créés par des décennies de compressions. Pour aider le communautaire, il faut lutter contre les inégalités sociales, assurer l’égalité entre les femmes et les hommes, soutenir adéquatement les personnes les moins privilégiées qui ont été durement touchées par la pandémie et réinvestir dans notre filet social », revendique Anne-Valérie Lemieux Breton du Regroupement des groupes de femmes de la région de la Capitale-Nationale.

Engagez-vous pour le communautaire est une grande campagne nationale de mobilisation qui, depuis 2016, unit les différents secteurs de l’action communautaire autonome de partout au Québec. Elle vise une société plus juste où les droits humains sont pleinement respectés. Du 21 au 24 février, à travers le Québec, se sont tenus quatre jours d’actions, de grèves et de fermetures rotatives.https://engagezvousaca.org/.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Action communautaire autonome

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...