Édition du 13 avril 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Énergie et ressources naturelles

Redevances forestières et laxisme du gouvernement - La négation de l'expertise d'État mène au chaos, juge le SPGQ

QUÉBEC, le 5 mars 2021 - Le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) estime que si le gouvernement perd des millions $ en redevances forestières au profit d’une industrie qui fixe elle-même le prix du bois extrait des terres publiques, c’est principalement parce qu’il fait la sourde oreille aux avis et recommandations de ses propres experts. Sans mécanisme adéquat pour les protéger, les professionnels de l’État sont condamnés à taire les dangers qui menacent les ressources publiques pour éviter de perdre leur emploi.

« En voulant délibérément faire primer les intérêts de l’industrie forestière sur ceux des ressources publiques et des contribuables, le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour, sert une double gifle : d’une part, il bafoue le principe d’autonomie professionnelle et la liberté d’expression de ses propres gardiens de l’intégrité, de l’objectivité et de l’impartialité des décisions gouvernementales, d’autre part, il sacrifie une partie importante des ressources publiques à l’industrie forestière dans le plus total mépris de son rôle qui consiste à assurer une gestion durable des forêts. Scandaleux et honteux ! », exprime Line Lamarre, présidente du SPGQ.

Bien que consterné par la situation, le SPGQ s’en surprend peu au regard du manque inquiétant d’effectifs professionnels au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) qui ont fondu de 8 % en sept ans : de 426 en 2013, ils ont régressé à 391 en 2020. À la lumière de cette baisse et malgré des besoins sans cesse croissants, le SPGQ estime guère étonnant que le ministère ne parvienne plus à gérer durablement les forêts et que plusieurs ingénieurs forestiers se défendent d’apposer leur signature sur certains documents en raison d’un travail brouillon.

« Le gouvernement ne dicte plus les manières de faires. Il a abdiqué son rôle au profit de l’industrie et de conseils d’administration pour lesquels seuls comptent le profit et la rentabilité. Le MFFP s’inscrit pleinement dans la mouvance du démantèlement de l’État que poursuit ce gouvernement, car il appuie le développement économique des secteurs d’activité liés aux forêts au bénéfice, non pas des citoyens du Québec et de ses régions, mais de l’industrie », dénonce la présidente du SPGQ.

De l’avis du SPGQ, le « bordel forestier » créé par le gouvernement révèle aussi la totale inefficacité de la Loi facilitant la divulgation d’actes répréhensibles à l’égard des organismes publics. Celle-ci devait pourtant faciliter la divulgation dans l’intérêt public d’actes répréhensibles commis ou sur le point d’être commis à l’égard des organismes publics et d’établir un régime général de protection contre les représailles.

« Nos membres ont urgemment besoin d’une plus grande latitude pour dénoncer ce genre de situation. Elle nous rappelle brutalement celle du lanceur d’alerte Louis Robert, l’agronome du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) congédié pour avoir dénoncé l’ingérence du privé dans la recherche sur les pesticides. Avec les outils dont ils disposent, les professionnels de l’État sonnent souvent l’alarme pour protéger les ressources publiques. Mais l’histoire se répète, car dans les dossiers où de gros intérêts financiers sont en jeu, le ministre semble toujours se ranger du côté de l’industrie. Cela prouve que cette loi ne facilite en rien la divulgation. Elle doit être réécrite de fond en comble pour que les gardiens des services publics puissent jouer adéquatement leur rôle » conclut Line Lamarre.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Énergie et ressources naturelles

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...