Édition du 4 octobre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Éducation

Rentrée collégiale - La FEC-CSQ s'interroge sur la création d'un Conseil des collèges

MONTRÉAL, le 14 août 2016 - À l’occasion de la rentrée collégiale, la Fédération des enseignantes et enseignants de cégep (FEC-CSQ) rappelle ses attentes et ses préoccupations pour le réseau collégial public. « Si l’annonce de la création possible d’un Conseil des collèges signifie, par exemple, la disparition de la Commission d’évaluation de l’enseignement collégial (CÉEC), il s’agit peut-être d’une bonne nouvelle. Si l’objectif est d’ajouter une nouvelle structure de contrôle pour les gestionnaires, nous nous y opposerons », de déclarer Lucie Piché, élue présidente de la FEC-CSQ lors du Congrès du mois de juin dernier.

Rappelons que la ministre de l’Enseignement supérieur, Hélène David, a annoncé au début du mois de juillet qu’elle mandatait l’auteur du rapport sur l’offre de formation collégiale, monsieur Guy Demers, pour qu’il soumette dès cet automne un rapport sur la mise sur pied d’un Conseil des collèges et qu’il poursuive sa réflexion sur l’assouplissement du Règlement sur le régime des études collégiales (RRÉC). Parallèlement à cela, des travaux menés par Claude Corbo viseront à relancer les discussions sur un Conseil national des universités et une réflexion sera également menée sur la création d’une Commission mixte de l’enseignement collégial et universitaire. 

La FEC-CSQ participera activement aux consultations annoncées cet été afin de revendiquer notamment une présence enseignante forte au sein d’un futur Conseil des collèges et de réitérer ses préoccupations quant aux volontés gouvernementales de modifier le régime des études. Notre Fédération est particulièrement préoccupée par l’ajout de la possibilité, pour les cégeps, de déterminer des compétences localement pour s’ajuster aux besoins du marché du travail, et par les modifications envisagées concernant les attestations d’études collégiales (AEC). « Il s’avère essentiel de maintenir l’intégralité de la formation collégiale pour l’ensemble des étudiantes et des étudiants. C’est ce que nous nous chargerons de rappeler à la ministre David, à la lumière des propositions adoptées à ce chapitre lors de notre dernier Congrès », ajoute la présidente de la FEC-CSQ, Lucie Piché.

Parmi les autres dossiers prioritaires, mentionnons que la FEC-CSQ travaillera activement à l’appropriation de la nouvelle convention collective par les membres, sur les besoins des cégeps en région (notamment les projets de mobilité étudiante) ainsi que sur l’encadrement nécessaire de la formation à distance (FAD) et des nouvelles ressources allouées pour les étudiantes et étudiants en situation de handicap (EESH).

Sur le même thème : Éducation

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...