Édition du 30 novembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Santé

Soins à domicile : le temps n'est plus aux rapports, mais aux actions

QUÉBEC, le 31 oct. 2021 - Pour le bien des aînés, le député de Québec solidaire responsable des aînés et des proches aidants, Sol Zanetti, demande à la commissaire à la santé et au bien-être de refuser le mandat qu’a annoncé François Legault, lors de son discours d’ouverture, pour faire des recommandations sur les soins à domicile.

« J’ai une grande confiance en cette commissaire, mais on n’a pas besoin d’un autre rapport. On a déjà des solutions », affirme le député solidaire.

Sur les aînés, il y a eu depuis les 20 dernières années :

- 17 rapports tablettés ;

- 153 recommandations, dont seulement 10 % qui ont été réalisées ;

- 800 pages écrites sur les conditions de vie des aînés.

« Est-il vraiment nécessaire d’ajouter un nouveau rapport sur les tablettes ? On connaît les solutions, c’est le temps de passer à l’action maintenant. Le premier ministre veut juste gagner du temps. Québec solidaire a de vraies propositions. Qui plus est, la commissaire à la santé et au bien-être n’a même pas encore déposé son rapport sur les CHSLD et la crise de la covid. Donc on va attendre combien de temps pour ses recommandations sur les soins à domicile ? », ajoute Sol Zanetti.

Il faut un investissement massif dans le soutien à domicile

« On va tous devenir âgés, c’est un fait. Il faut se mettre dans la peau des gens que l’on connaît qui ont déjà à faire des choix sur leur prise en charge et leur hébergement. Ces personnes nous disent qu’elles veulent rester chez elles, qu’elles ont peur de se retrouver dans un CHSLD. Si le gouvernement a vraiment à cœur le bien-être des aînés, il va arrêter de pelleter par en avant ce dossier et il va annoncer dès maintenant un investissement massif dans le soutien à domicile », conclut le député.

Le député rappelle toutes les propositions de Québec solidaire en matière de soins à domicile :

- Faire en sorte que 60% des soins de longue durée aux personnes âgées soient des SAD. En ce moment, c’est environ 24% ;

- Élargir significativement l’accessibilité aux soins à domicile donnés par du personnel de l’État ;

- Ramener l’entièreté des soins à domicile dans le giron du public et de l’économie sociale ;

- Garantir à toutes et à tous ceux qui en ont besoin des soins à domicile fournis par des professionnels qualifiés ;

- Refinancer et revaloriser massivement les CLSC, qui coordonnent les SAD, tout en développant une « première ligne » de soins et de services forte et de proximité en redonnant aux CLSC leur rôle de prévention et d’éducation, en favorisant une complémentarité des CLSC avec les organismes communautaires présents sur le terrain ;

- Faire une plus grande place à la gériatrie sociale en favorisant une approche intégrée qui fait appel à différents intervenants coordonnant les aspects cliniques, sociaux et organisationnels des besoins des personnes aînées (ex. : équipes multidisciplinaires).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Santé

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...