Édition du 26 mai 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Un été chaud au Parc Jean-Drapeau : vote de grève pour les cols bleus (SCFP)

MONTRÉAL, le 3 mai 2019 - Jeudi soir, les cols bleus du Parc Jean-Drapeau ont voté à 96 % pour des moyens de pression pouvant aller jusqu’à la grève générale illimitée ; le tout, aux moments jugés opportuns. Les salariés cols bleus veulent ainsi dénoncer la discrimination systémique que vivent les deux tiers de leurs membres qui ont un statut précaire et des conditions salariales moindres.

« Le vote s’est tenu à l’aube de la saison estivale pour accentuer la pression sur l’employeur. En fait, nous constatons que le parc reçoit, à chaque année, beaucoup d’argent de la Ville, pour plaire à des compagnies privées comme Evenko et pour des événements comme la Formule 1. Nous souhaitons simplement de mettre fin à la discrimination salariale et aux statuts précaires qu’on plusieurs de nos membres », de dire Daniel Morin, conseiller syndical du SCFP.

À l’origine de plusieurs iniquités dénoncées, on note qu’il y a présentement trois statuts d’emploi avec des conditions différentes et ce, pour le même travail au Parc Jean-Drapeau. Les salariés ont finalement décidé de se tenir debout et de dénoncer ces iniquités. En plus des salaires, il y a des avantages sociaux tels : les vacances, le régime de retraite, les fériés et les maladies qui sont beaucoup moins généreux pour certains.

« Même si les travailleurs sont prêts à faire des concessions pour alléger le fardeau financier que représente actuellement le temps supplémentaire, la direction refuse toujours de corriger la discrimination » de dénoncer le conseiller syndical.

Autre constat surprenant à la direction du Parc : En 2016, il y avait 62 permanents, soit 43 cols bleus, 5 cols blancs et 19 cadres permanents. En 2017, il y avait 120 permanents, soit 43 cols bleus, 5 cols blancs et 72 cadres permanents.

« Pourquoi tant de cadres permanents et pas de cols bleus ? »

À partir d’aujourd’hui, les travailleurs cols bleus du Parc Jean Drapeau porteront un t-shirt au lieu de leur uniforme pour rappeler leurs revendications aux usagers ainsi qu’à l’administration.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...