Édition du 20 avril 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Nucléaire

Un préjugé favorable de Jean Charest en panne

Le chef du parti Libéral du Québec était de passage hier à Shawinigan en compagnie de la candidate Mme Danielle Saint-Amand. Ces politicienNEs ont réitéré un préjugé favorable quant à la réfection de la centrale nucléaire de Gentilly-2.

Les CentricoisES et MauricienNEs pour le déclassement nucléaire ont quant à eux, un préjugé favorable envers la réfection de la raison et de la démocratie. Le déclassement de Gentilly-2 devrait pourtant être entamé depuis 2008. Le parti Libéral, sous la plume de Jean Charest, annonçait avant son premier mandat, qu’il ne comptait pas investir dans le nucléaire.

Le gouvernement dit attendre les résultats de l’évaluation des coûts et des conséquences environnementales avant de prendre une décision. Évalue-t-il les coûts politiques à l’égard de SNC-Lavalin et autres bailleurs de fonds ? Le parti libéral attend toujours de connaître les conséquences environnementales d’une centrale nucléaire… Dire cela en 2012, c’est nier la réalité, c’est renier les millions de victimes de l’ère nucléaire. Leur campagne électorale est dans nos champs et piétine la raison et la démocratie. Pourquoi ne pas profiter de la panne de Gentilly-2 depuis juillet, suite à des problèmes techniques et des bris, pour enfin annoncer son déclassement ?

Monique Meunier, mère et porte-parole des CentricoisES et MauricienNEs pour le déclassement nucléaire

Sur le même thème : Nucléaire

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...