Édition du 25 février 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Visite au Québec de Nora Ourabah Haddad de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO)

Longueuil, le 22 mai 2013 — UPA Développement international (UPA DI) est fière d’accueillir au Québec madame Ourabah Haddad, coordonnatrice du bureau de la communication, des partenariats et des activités de plaidoyer à l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Madame Ourabah Haddad travaille aux innovations institutionnelles permettant d’atteindre la sécurité alimentaire dans le monde. Elle participera, notamment, le 23 mai prochain, à titre de conférencière, aux travaux de l’Université d’été du Groupe d’économie sociale et solidaire du Québec<http://www4.uqo.ca/ries2001/gesq/> (GESQ). Son propos permettra aux participants d’approfondir la réflexion sur le type
d’agriculture pouvant mieux garantir la sécurité alimentaire à l’échelle planétaire. Elle participera aussi, durant son séjour au Québec, à plusieurs rencontres préparatoires à l’année internationale de l’agriculture familiale.

Rappelons que l’Organisation des Nations Unies (ONU) a décrété l’année 2014 : Année internationale de l’agriculture familiale. Depuis la crise alimentaire de 2008, plusieurs institutions internationales ont reconnu l’importante contribution de l’agriculture familiale pour assurer la sécurité alimentaire du monde. La FAO reconnaît aussi que pour que cette agriculture puisse émerger, il faut des organisations professionnelles agricoles capables de soutenir les efforts de production de leurs membres. Ce soutien doit être aussi bien dans le domaine des services-conseils que dans l’organisation des systèmes collectifs de mise en marché.

C’est dans ce cadre que la FAO et l’Union des producteurs agricoles (UPA) ont signé un mémorandum de collaboration en octobre
2012<http://www.newswire.ca/fr/story/105...> .

Cette entente vise la mise en œuvre « d’actions communes visant à promouvoir le développement d’une agriculture familiale : performante, économiquement viable, socialement solidaire, équitable et durable, structurée au sein d’organisations professionnelles et insérée dans le marché ». Par ce mémorandum, la FAO reconnaissait que la sécurité alimentaire mondiale repose sur la capacité des agriculteurs et des agricultrices à nourrir la planète et que, pour y parvenir, ils doivent pouvoir compter sur des politiques agricoles locales, régionales et nationales équitables qui favorisent le développement d’une agriculture familiale et permettent l’installation des jeunes pour le renouvellement des générations. L’entente visait aussi à reconnaître l’importante contribution de l’UPA aussi bien au Québec qu’au travers ses actions de coopération.

À propos d’UPA Développement international

Par l’entremise de sa cor poration UPA Développement international, l’Union des producteurs agricoles établit des partenariats avec des organisations paysannes d’Afrique et d’Amérique latine afin de renforcer leur capacité à agir collectivement pour le développement de l’agriculture et le mieux-être des familles paysannes. Cet engagement résulte d’une prise de conscience que l’avenir de chaque famille agricole est intimement lié avec celui de millions d’autres à travers le monde. La libéralisation des échanges commerciaux au plan mondial est source de pressions croissantes sur les agricultures du sud comme du nord. Dans ce contexte, le développement durable de l’agriculture doit nécessairement passer par la mondialisation des solidarités.

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...