Édition du 21 juin 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

18e Congrès de la Fédération des professionnelles et professionnels de l'éducation du Québec (CSQ) - Jacques Landry déterminé à protéger les services professionnels publics

MONTRÉAL, le 6 juin 2022 - Le psychoéducateur Jacques Landry a été reconduit pour un deuxième mandat à la tête de la Fédération des professionnelles et professionnels de l’éducation du Québec, la FPPE-CSQ, dont le 18e Congrès s’est terminé vendredi dernier, le 3 juin. Le président de la Fédération mise sur la prochaine négociation du secteur public et sur les actions du gouvernement pour améliorer significativement les conditions d’exercice des professionnelles et professionnels pour qu’ils puissent desservir adéquatement les élèves du Québec.

L’événement, qui s’est déroulé durant trois jours à Montréal sous le thème « Jouons notre rôle », a rassemblé un peu plus de 200 déléguées et délégués qui ont réfléchi sur les défis à relever dans les prochaines années pour les professionnelles et professionnels de l’éducation.

« Avec plus de 500 postes vacants et la recrudescence du recours aux services professionnels privés dans les écoles du Québec, nous sommes plus que jamais inquiets pour la survie des services professionnels publics, équitables et accessibles pour les élèves du Québec. Le gouvernement doit investir massivement dans les services professionnels publics, dans l’organisation de leurs tâches, afin de rendre le milieu plus attirant. C’est la survie des services publics qui est en jeu », affirme Jacques Landry.

Négocier en période de pénurie de main-d’œuvre

À l’approche d’une nouvelle négociation du secteur public, le président de la Fédération tient à rappeler que les professionnelles et professionnels jouent un rôle indispensable dans l’école et que c’est au cœur de celle-ci qu’ils doivent pouvoir exercer leur rôle en concertation et en multidisciplinarité.

« Avec les postes professionnels vacants dans les centres de services scolaires, il faudra que le Conseil du trésor prenne conscience que le milieu scolaire doit innover et sortir de son cadre actuel. Il doit arriver à attirer et à garder les meilleurs candidats pour travailler auprès des élèves », conclut M. Landry.

Une expertise à reconnaître à sa juste valeur

Le président de la Fédération entend redoubler d’efforts au cours du prochain mandat pour que le travail des professionnelles et professionnels soit reconnu à sa juste valeur. Il aborde ce nouveau triennat non seulement avec la détermination de défendre les conditions de travail de ses membres, mais aussi avec celle de faire reconnaître de plus en plus leur expertise, qui est essentielle à notre système public d’éducation.

« Les professionnelles et professionnels sont les mieux placés pour connaître les besoins en éducation, que ce soit pour les services aux élèves, les services de soutien pédagogique, les services d’appui à l’organisation ou encore les ressources matérielles. Ils devront être davantage consultés dans l’organisation et le financement des services. C’est certainement une manière de les mettre en valeur. »

Autres élus

Ajoutons, en terminant, que Sophie Massé a également été réélue à la vice-présidence et que Jean Martineau a été reconduit au poste de vice-président aux affaires administratives de la FPPE-CSQ.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...