Édition du 24 janvier 2023

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Politique d’austérité

Abolition des Forums jeunesse - Le Québec se prive de l'engagement jeunesse (QS)

QUÉBEC, le 23 avril 2015 - Le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Sam Hamad, ne berne personne en abolissant les forums jeunesse, estime la députée solidaire de Sainte-Marie-Saint-Jacques, Manon Massé. La députée déplore l’arrogance et le manque de transparence du ministre dans le dossier.

« Les dizaines de travailleurs et de travailleuses et les centaines de bénévoles des 19 Forums jeunesse qui œuvrent depuis 15 ans dans les communautés partout au Québec ont appris presque en direct à la télévision que leur organisation était dissoute ! Quelle méthode cavalière de travailler avec la population, et surtout, la jeunesse !, regrette Mme Massé, rappelant que les Forums jeunesse étaient sans nouvelle et sans financement du gouvernement Couillard depuis le 1er avril. Certains avaient été forcés de mettre la clé sous la porte sans plus de considération ! »

Le ministre Hamad prétend que le transfert des pouvoirs et des fonds alloués aux forums vers les Carrefours jeunesse-emploi permettra de réinvestir les 4 millions $ dépensés annuellement par les forums en frais d’administration directement dans les projets : faux ! C’est complètement irréaliste de croire que les CJE vont assumer 30 % plus de projets sans que ça coûte plus cher en ressources humaines et en frais de gestion !

Les Carrefours jeunesses sont essentiels au développement de notre jeunesse, mais comme l’a répété à multiple reprises le ministre Hamad, ils axent leurs actions sur le raccrochage scolaire et l’employabilité. De nombreux autres besoins des jeunes doivent être comblés.

« Les forums jeunesse encouragent l’implication citoyenne et démocratique, l’engagement et le dévouement des jeunes par et pour les jeunes. 100 % des administrateurs des forums jeunesse ont de 12 à 35 ans. 100 % des administrateurs du réseau national des forums jeunesse et de la table de concertation ont de 12 à 35 ans. Et on va se priver de ça ? », demande Mme Massé. 

Dans Sainte-Marie-Saint-Jacques, le Forum jeunesse de Montréal a financé de nombreux projets culturels, environnementaux, en itinérances, en sécurité alimentaire, , etc. directement adressés aux jeunes. « Je pense entre autres à Jeune conseil Montréal, au Projet Relève ton défi de Chez Émilie maison d’entraide populaire, au projet d’intervention auprès des mineurs prostitués. Tout récemment, le projet Astérisk qui se veut un milieu de vie pour les jeunes de la communauté LGBT attendait encore le chèque de 55 000$ du Forum jeunesse de Montréal qui lui permettrait de fonctionner », a poursuivi Mme Massé.

Sur le même thème : Politique d’austérité

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...