Édition du 24 novembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Éducation

Aide financière aux études : « Il était temps », soutient la FECQ

MONTRÉAL, le 21 août 2020 - La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) accueille d’un œil optimiste les investissements du gouvernement québécois dans le programme d’Aide financière aux études (AFE). Ces sommes, revendiquées depuis avril dernier, soutiendront les tranches de la population étudiante vivant une forte précarité financière. Cela dit, la Fédération souligne que ces sommes ne représentent qu’une portion des transferts fédéraux réclamés.

Un investissement attendu

Après quatre mois de silence de la part du gouvernement, cette annonce est considérée tardive par la FECQ. La communauté étudiante a attendu trop longtemps : certaines personnes ont dû suspendre ou abandonner leur parcours scolaire en raison des barrières financières exacerbées par la crise socio-sanitaire. Maintenant que les bonifications sont annoncées, il importe que la ministre McCann rende disponible cette aide financière dans les plus brefs délais.

De cet investissement, 100M$ seront investis de manière récurrente. Cela représente une bonification de l’aide financière aux études qui améliorera la condition étudiante, et ce même après la crise. Puisque l’aide octroyée par le programme d’Aide financière aux études ne correspond pas aux réels coûts de la vie, cette bonification permanente est nécessaire et bien reçue par la Fédération.

« La FECQ salue ces investissements historiques en Aide financière aux études. Ceux-ci permettront à un grand nombre d’étudiantes et d’étudiants de poursuivre leurs études cet automne, et ce malgré la crise actuelle », mentionne Noémie Veilleux, présidente de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ).

Santé psychologique : voir la réalité en face

Il n’est un secret pour personne que l’isolement engendré par la crise de la COVID-19 a contribué à détériorer massivement l’état de santé psychologique des étudiantes et étudiants. En ce sens, l’organisation croit que la ministre aurait pu démontrer davantage de considération pour cet enjeu. « Il ne faut pas négliger l’effet qu’aurait un déploiement massif de ressources en santé psychologique dans le réseau ; tous ordres confondus, 10M$ ne sont pas suffisants pour pallier les problèmes d’accessibilité aux ressources », indique Noémie Veilleux, présidente de la FECQ.

Un meilleur accès au matériel technologique ?

Alors que 35M$ ont été alloués aux établissements en soutien matériel, la population étudiante pourra recevoir un soutien particulier afin de se doter du matériel technologique nécessaire aux études à distance. Si cette aide — combinée à la possibilité de demander un prêt — est bien déployée, la population étudiante n’aura plus à craindre de mener sa session sur un téléphone cellulaire de nouveau.

Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ)

La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) représente 78 000 étudiantes et étudiants provenant de 26 cégeps répartis sur tout le territoire québécois. Depuis plus de 25 ans, elle contribue à l’amélioration des conditions de vie et d’études de la population étudiante collégiale québécoise en étant la seule organisation à représenter exclusivement leurs intérêts.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Éducation

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...