Édition du 16 juin 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Démocratie

Augmentation de la rémunération des députés - Les députés sont en conflit d'intérêt, dénonce Québec solidaire

QUÉBEC, le 6 juin 2019 - Alors que la période de travaux parlementaires tire à sa fin, les député-es de tous les partis de l’Assemblée nationale, à l’exception de Québec solidaire, viennent d’adopter le projet de loi 19 modifiant les conditions de travail des député-es sans prendre le temps d’étudier en profondeur la question, a déploré le porte-parole solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, qui dénonce une augmentation de salaire votée à la pièce sans engagement pour une réforme globale de la rémunération par un comité indépendant.

« Malheureusement, le scénario de 2013 s’est répété et encore une fois, les député-es caquistes, libéraux et péquistes se sont votés un ajustement de salaire à la pièce. Le projet de loi 19 a été adopté sans qu’il n’y ait eu aucune audition particulière, et l’étude détaillée en commission a été stérile, puisqu’aucun de nos amendements n’a été adopté. Il y a un ménage à faire dans nos conditions salariales et ce ménage devrait faire l’objet d’une analyse indépendante, transparente et plus étoffée », a martelé le leader parlementaire du deuxième groupe d’opposition à sa sortie du Salon bleu.

M. Nadeau-Dubois rappelle que Québec solidaire revendique la création d’un comité de rémunération indépendant doté de pouvoirs exécutoires, comme le recommandait Claire L’Heureux-Dubé en 2013. Or, cinq amendements solidaires allant en ce sens ont été rejetés par la CAQ, le PLQ et le PQ, déplore le député de Gouin, qui s’explique mal un tel refus.

« C’est tout simplement injustifiable que les député-es de l’Assemblée nationale votent eux-mêmes leurs conditions salariales. Ce genre d’attitude contribue à nourrir le cynisme des citoyens et des citoyennes envers leurs représentants. Les parlementaires ont raté une belle occasion de montrer à la population qu’ils essaient réellement de changer la culture politique dans nos institutions », a conclu M. Nadeau-Dubois.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Démocratie

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...