Édition du 3 décembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Action communautaire autonome

Je tiens à ma communauté - Je soutiens le communautaire

Bilan d’une action historique...

Les DROITS ça se défend !

Comment peut-on introduire le bilan d’une mobilisation sans précédent, jamais vue pour le mouvement communautaire ? Car c’est bien de cela dont on parle, pensez-y : pendant deux jours, 1431 organismes ont fermé leurs portes, ont fait la grève, ont interrompu leurs activités et ont participé à des actions organisées aux quatre coins du Québec ! WOW !

Pour le texte intégral et les photos, voir le document pdf

D’abord et avant tout, merci ! Merci à vous, personnes pleine d’énergie, actives, inspirantes, engagées et militantes pour une justice sociale et pour un meilleur soutien des organismes communautaires, contre le modèle actuel et l’austérité. Votre participation aux actions a été exceptionnelle et ensemble, nous avons marqué l’histoire de notre mouvement.

Au niveau national, nous tenons à remercier nos porte-paroles : Mercédez Roberge et Hugo Valiquette de la campagne « Je tiens à ma communauté > je soutiens le communautaire » puis Caroline Toupin et François Saillant pour la campagne « Les droits ça se défend », ainsi que Blanche Paradis, Doris Provencher et Vicky Brazeau du comité d’organisation formé des responsables des deux campagnes initiatrices. Puis, derrière tout le travail de communication, qui inclut la gigantesque tâche d’avoir recensé et diffusé les informations sur les actions et sur la liste des groupes participants, se cache Kim De Baene. Ajoutons également l’appréciable contribution de Véronique Laflamme, notamment aux outils de promotion. Toutes et tous conviennent que ce fut à la fois agréable et fructueux que de travailler ensemble !

Soulignons aussi toute l’organisation d’actions et ce, tant au niveau régional que local. Vous comprendrez qu’il nous est impossible de remercier toutes les personnes y ayant contribué. Nous laisserons donc les groupes organisateurs adresser les remerciements d’usage. D’incroyables énergies et efforts ont été déployés et c’est grâce à vous que ces actions, nombreuses et diversifiées, ont été réalisées. Bravo ! De plus, à tous les niveaux, des solidarités se sont créées au sein du mouvement communautaire mais aussi plus largement avec les organisations alliées. Plusieurs organisations syndicales ont d’ailleurs appuyé le mouvement par voie de communiqué et/ou par leur présence lors des actions. Des associations étudiantes ont aussi donné leur appui ; à Québec 5000 étudiantes et étudiants ont débrayé. Des députés et candidats se sont aussi déplacés aux différents rassemblements ; ajoutons que le Parti Québécois et Québec Solidaire ont officiellement appuyé les revendications des groupes. Vous pouvez entendre Dave Turcotte du Parti Québécois qui a questionné le gouvernement et déposé une motion en ce sens à l’Assemblée nationale (voir : https://youtu.be/N-c5f12lSwY), aussi Manon Massé de Québec Solidaire qui fait part de son appui, toujours à l’Assemblée nationale (chercher « Appuyer le mouvement de grève des organismes communautaires » dans le journal des débats http://bit.ly/1Ssf83a).

Pour les remerciements, n’oublions pas le travail d’information et de mobilisation des groupes, qui a été effectué à la fois par l’organisation des campagnes respectives, par les regroupements nationaux et régionaux et par les groupes locaux. Chacun à sa façon a permis d’arriver aux résultats des derniers jours.

Une participation exceptionnelle !

En l’espace de 2 jours, plus de 12 000 personnes ont été mobilisées dans les actions (et ce chiffre est conservateur) : au moins 5 000 personnes étaient à la marche de Montréal, 700 à Terrebonne, 500 à St-Clet, 350 à Laval, 800 à Québec, 200 à Longueuil, 450 à Gatineau, 650 à Sherbrooke, 400 à Saguenay, 250 à Saint-Félicien, 200 à Rouyn, 400 à Saint-Jérôme, 170 à Rimouski, plus de 100 à Saint-Agathe des Monts, plus de 700 dans les manifestations de la Mauricie et du Centre-du-Québec ainsi que tous les autres rassemblements que nous ne pouvons lister ici. À ce nombre, il faut ajouter les personnes ayant participé aux très nombreuses actions locales, aux actions à mobilisation restreinte ainsi qu’aux assemblées publiques (400 à Sherbrooke, 300 à Montréal et le même nombre à Saint-Esprit), et même le dépôt d’une pétition de 5000 signataires auprès de la députée de Duplessis, sur la Côte-Nord.

Des actions très diversifiées !

La créativité était au rendez-vous pendant ces deux journées et en voici quelques exemples. Cette liste n’est absolument pas complète mais illustre bien la diversité des actions :

- • À Saint-Anne-des-Monts, des zombies atteints par le virus austérité dansaient sur « Thriller » et une facture de 10 millions de dollars a été produite ;
- • À Québec, une banque a été occupée, une manifestation de soir organisée ;
- • À Sherbrooke, se tenait un bingo des inégalités et, lors de la manifestation, une plainte contre le gouvernement a été déposée à la DPJ ; • À Saint-Lambert comme à La Malbaie, des marches funèbres ont eu lieu ;
- • Dans la région de Matane, une foire de l’infortune (incluant roue de l’infortune, tir de dards à l’aveugle, diseuses de malaventure avec de sombres prédictions) a été organisée ;
- • À Joliette, à Ste-Geneviève-de-Berthier, à Rawdon, dans plusieurs villes du Nord-du-Québec, et dans de nombreuses autres villes du Québec, des tracts ont été distribués à la population ;
- • Les bureaux de plusieurs députés ont été visités, parfois même occupés... c’est le cas de 6 bureaux de député-e-s qui ont été occupés en même temps à Québec ! Des députés ont aussi reçu les clés de plusieurs organismes, symbolique de leur fermeture ; la candidate vedette du Parti libéral du Québec, aux élections partielles de Saint-Henri à Montréal, a aussi eu droit à une action bruyante devant son bureau ;
- • De nombreuses chaînes humaines ont été formées dans des parcs ; sans oublier la participation remarquée des groupes aux chaînes humaines autour des écoles ;
- • À Rouyn les passants ont assisté à un die-in en pleine rue ;
- • Il a eu de nombreuses descentes de bannières sur les viaducs dans plusieurs villes du Québec dont Longueuil, Laval et Rouyn ainsi que dans des quartiers de Montréal (Montréal-Nord, Plateau, Hochelaga)… c’est sans oublier la descente de bannière à la Tour de la Bourse !
- • Partout au Québec, des dizaines d’ateliers de production de bannières, pancartes et « filets sociaux » ont été organisés ; • Etc. etc. etc.

Des gains ?

Autant de réalisations et autant de personnes et de groupes en actions … c’est impressionnant… et ça l’est encore plus dans le contexte d’une action de grève, de fermeture et d’interruption d’activités. Les appréhensions face à ce type d’action n’ont pas empêché la mobilisation, bien au contraire, ce qui illustre à quel point le ras-le-bol est grand !

Nous le savons, les gains quant à nos revendications, ne peuvent être évalués si rapidement après des actions. Cela dit, nous avons gagné beaucoup ces derniers jours, à commencer par la visibilité de la vitalité de notre mouvement ! Personne ne peut dire aujourd’hui que la résignation, face au régime d’austérité permanente, a atteint le communautaire. Au contraire. Toutes et tous avons démontré à quel point nous sommes ensemble, forts et solidaires pour un meilleur financement du communautaire ainsi que pour des services publics et des programmes sociaux de qualité !

L’autre gain majeur aura été la sensibilisation de la population. Partout, les médias ont parlé de nous. La couverture médiatique a été exceptionnelle et pour vous le démontrer nous vous partageons notre revue de presse (incomplète). Une version mise à jour sera disponible à bit.ly/2-3nov-revue-de-presse. D’ailleurs si l’article publié dans votre journal ne s’y trouve pas, écrivez-nous à financementocasss@gmail.com. Dans la presque totalité des cas, les informations ont été rapportées avec justesse, et nous avons rectifié le tir dans un cas particulier (mot de François Saillant sur http://on.fb.me/1kcYh9n).

Quant aux ministres interpellés par nos actions, soit Sam Hamad et Lucie Charlebois, leurs propos suite à nos actions, par les médias et à l’Assemblée nationale, laissent voir une profonde incompréhension (ou insensibilité) face à la situation des groupes dont ils vantent pourtant les mérites lorsqu’il ne s’agit pas de les financer équitablement. La campagne Je tiens à ma communauté > je soutiens le communautaire et Les droits ça se défend n’ont pas dit leur dernier mot !

Et la suite...

Après une telle action, ce n’est pas le temps de baisser les bras ! Le Québec bouge de partout : les enseignantes et enseignants, les infirmières et infirmiers, les travailleuses et travailleurs du secteur public, les étudiantes et étudiants… et nous ! Le désengagement de l’État est majeur et les reculs sont extrêmement importants. Il faut réagir et exiger un changement de cap du gouvernement. Rappelons au gouvernement qu’il peut faire d’autres choix pour le Québec. Des solutions fiscales pour un Québec plus juste, vous le savez, il y en a plein :

- • Taxe à rétablir sur le capital des banques – 600M$ ;
- • Régime entièrement public d’assurance médicaments – 1000M$ ;
- • Paliers d’imposition véritablement progressifs pour les particuliers – 1000M$ ;
- • Véritable lutte contre l’évasion fiscale - 740M$ ;
- • Imposition supplémentaire et fin des cadeaux fiscaux pour les grandes entreprises – 1220M$ ;
- • Et plus encore, voir : http://bit.ly/1B56bqb

Plusieurs mobilisations sont à venir. Nous en profitons pour vous inviter à la manifestation nationale de la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics (Coalition Main rouge) le 28 novembre prochain. Les détails : http://nonauxhausses.org/manif28nov/

Solidarité et encore bravo !

Sur le même thème : Action communautaire autonome

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...