Édition du 18 juin 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Éducation

Campagne « Stagiaires en solde » - Les stagiaires du québec toujours en attente de protections légales (FECQ)

MONTRÉAL, le 18 juin 2019 - La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) et l’Union étudiante du Québec (UEQ) saluent l’annonce du ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Jean-François Roberge, visant à compenser financièrement les stagiaires du Québec. Les regroupements étudiants notent que le gouvernement du Québec n’aura maintenant d’autres choix que de garantir des protections légales décentes aux stagiaires, à même les lois du travail

Les protections légales

- Les stagiaires ne sont pas protégés par la Loi sur les normes du travail et de façon inégale par la Loi sur les accidents du travail et les maladies professionnelles ;

- Les conventions de stages annoncées par le ministre Roberge ne seront pas obligatoires et ne pourront pas garantir les mêmes droits que la loi ;

- La FECQ et l’UEQ ont présenté une proposition législative au ministre du Travail, Jean Boulet, afin d’inclure les stagiaires aux lois du travail. Le ministre tarde à annoncer un plan d’action en la matière.

Malgré le fait que plusieurs programmes ne soient pas encore inclus dans ce scénario, la FECQ et l’UEQ soulignent la rapidité du ministère à implanter des mesures d’aide financière qui, dès l’automne, permettront à certains stagiaires et à certaines stagiaires d’atténuer leur situation de précarité financière.

Finalement, l’UEQ et la FECQ tiennent à souligner la mobilisation de toutes et tous sur l’enjeu des stages, et ce depuis de nombreuses années.

Citations

« Voilà un bon premier pas vers de meilleures conditions de stage ! Néanmoins, M. Roberge devra répondre aux stagiaires oubliés dans plusieurs programmes d’études », souligne Philippe Clément, président de la Fédération étudiante collégiale du Québec. « Les stagiaires devront encore une fois se munir de patience dans l’attente des protections légales qui leur reviennent. »

« Il s’agit d’une mesure qui offrira une chance plus équitable aux étudiantes et aux étudiants concernés de compléter leur programme d’étude », ajoute Philippe LeBel, président de l’Union étudiante du Québec « Cependant, elle n’assure toujours pas un environnement de stage sécuritaire et exempt de harcèlement. On s’explique mal aussi pourquoi certains stages ont été oubliés ».

Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ)

La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) représente 78 000 étudiantes et étudiants provenant de 26 cégeps répartis sur tout le territoire québécois. Depuis plus de 25 ans, elle contribue à l’amélioration des conditions de vie et d’études de la population étudiante collégiale québécoise en étant la seule organisation à représenter exclusivement leurs intérêts.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Éducation

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...