Édition du 24 mai 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Santé

Déclaration - Fin du port du masque dans les espaces publics - Une préoccupation pour les personnes à risque et les femmes enceintes demeure, selon la CSQ

MONTRÉAL, le 4 mai 2022 - En réaction à l’annonce faite aujourd’hui par le directeur de la santé publique, le Dr Luc Boileau, quant à la fin du port du masque dans les espaces publics, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) émet une déclaration publique de son président, Éric Gingras.

« Nous comprenons qu’une certaine fatigue est bien installée pour une part de la population, dont au sein des travailleuses et des travailleurs que nous représentons. La Centrale a toujours suivi les recommandations de la Santé publique et continuera à le faire. Ceci étant dit, la fin du port du masque, dans les espaces publics, implique aussi les milieux de travail, et nous demeurons préoccupés par la santé et la sécurité des personnes à risque, des personnes immunosupprimées de même que des femmes enceintes. Il en va également pour les personnes qui demeureront insécures face au virus et à ses conséquences. Les employeurs ont l’obligation d’assurer un environnement de travail sécuritaire, et nous nous attendons à ce que des mesures adéquates soient mises en place et respectées pour protéger ces personnes.

« Rappelons que la CSQ demande d’ailleurs le retrait des femmes enceintes, notamment dans les établissements scolaires, pour éliminer le risque à la source, comme recommandé par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Le retrait de l’obligation du port du masque milite donc en faveur de notre demande.

« Nous nous attendons donc à ce que les employeurs continuent à fournir des masques pour les travailleuses et les travailleurs qui souhaiteront continuer à le porter. C’est une très grosse étape que nous nous apprêtons à franchir collectivement. Il faut donc s’assurer de le faire dans le respect et en protégeant celles et ceux qui présentent des risques. Pour nous, c’est très clair : la stigmatisation des personnes qui choisissent de continuer à porter le masque est inacceptable. Il y aura une période de transition nécessaire, la fin du port du masque ne signifie pas la fin de toutes les mesures de protection, ni la fin de la pandémie. » - Éric Gingras, président de la CSQ

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Santé

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...