Édition du 4 mai 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Négociations du secteur public

Dépôt du cahier de demandes sectorielles du Secteur soutien cégeps de la FEESP-CSN - Un dépôt pour se faire respecter dans un réseau collégial en difficulté

MONTRÉAL, le 28 oct. 2019 - Le Secteur soutien cégeps de la Fédération des employées et employés de services publics (FEESP-CSN) dépose ce matin son cahier de demandes au Comité patronal de négociation des collèges. Le personnel de soutien dans les cégeps fait un travail essentiel, souvent dans l’ombre. Pourtant, derrière chaque service offert aux étudiantes et aux étudiants des cégeps, il y a du personnel de soutien qui est présent.

« Cela fait bien des années que le secteur public fait les frais des compressions budgétaires des gouvernements successifs. Il ne faut pas s’étonner si on récolte les frais de ces coupures en assistant à une pénurie de personnel importante dans nos réseaux. Notre cahier de demandes vient justement proposer des solutions pour améliorer les conditions de travail du personnel surchargé et précaire. Le gouvernement doit réfléchir sérieusement à l’état de santé du réseau et négocier avec nous les changements qui s’imposent. Nous sommes dans les établissements au quotidien, nous avons des solutions », mentionne Martin Ménard, technicien en informatique et président du soutien cégeps de la FEESP-CSN.

Voici certains des enjeux qui seront amenés par le comité syndical de négociation :

Surcharge de travail

Les administrateurs des cégeps décident au gré du vent s’ils remplacent ou non le personnel absent. Dans les nombreux cas où ils ne le font pas, ce sont les autres membres du personnel qui subissent la surcharge. Cela doit cesser.

La sous-traitance : un mal non nécessaire

Dans plusieurs secteurs d’activité, les administrateurs des cégeps font appel à des sous-traitants plutôt qu’à du personnel régulier, notamment à l’entretien des bâtiments (manœuvre et ouvriers spécialisés) et à la sécurité. Pourtant, l’expertise des salarié-es à l’interne est remarquable et ce sont les personnes les plus qualifiées pour effectuer le travail.

Précarité et rétention du personnel

Une part non négligeable du personnel de soutien est encore dans une situation de précarité (en majorité des femmes), que ce soit les salarié-es à temps partiel ou encore ceux et celles qui sont maintenus dans des emplois occasionnels pendant trop longtemps. Nos employeurs devraient réaliser que la rétention du personnel doit être une priorité.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Négociations du secteur public

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...