Édition du 7 décembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Répression policière

Des Montréalais dénoncent le budget du SPVM et demandent le définancement

Le 9 décembre, 2020, Montréal – Alors que le conseil municipal se prépare à
voter sur le budget 2021, des centaines de Montréalais se rassemblent pour
manifester contre les augmentations proposées au budget de la police et
pour demander son définancement. Organisée par la Coalition pour le
Définancement de la Police, la manifestation commencera à 15h, à la Place
des Arts (coin Maisonneuve et Saint-Urbain) et suivra un itinéraire non
divulgué.

La manifestation conteste le fait que malgré le fort soutien populaire pour
le définancement, la ville propose tout de même une augmentation du budget
du SPVM. Au cours des six derniers mois des milliers de citoyens ont pris
part aux manifestations pour le définancement, et plus de 70% des
participants à la consultation pré-budgétaire en août ont demandé une
réduction du budget de la SPVM. C’est donc avec une indifférence flagrante
que la ville propose pour 2021 une augmentation de $14.6 millions au budget
de fonctionnement du SPVM et une augmentation de $6 millions à son budget
d’investissements (infrastructures et immobilisations).

« Le budget proposé ignore complètement la volonté des Montréalais, qui ont
demandé un définancement de la police et un réinvestissement dans les
communautés, » déclare Jessica Quijano, membre de la Coalition pour le
Définancement de la Police. « Il y a des programmes communautaires pour le
logement social, pour la santé mentale ou pour soutenir ceux qui souffrent
de toxicomanie - des centaines de programmes qui pourraient être financés
avec l’argent que l’on surinvestit dans le SPVM. Contrairement à la police,
ces programmes préviennent réellement les dangers et ils assurent
effectivement la sécurité des gens. »

La manifestation de Mercredi fait suite à une série d’actions politiques
lancée au mois de mai pour contester le racisme et la violence policière et
revendiquer une nouvelle approche à la sécurité publique. Notamment, deux
manifestations ont eu lieu en mai et en juin, et dans les deux cas, plus de
10 000 personnes se sont réunies dans les rues de Montréal. La Coalition
pour le Définancement de la Police, formée au mois de juin, rassemble 65
organisations qui luttent contre la répression policière et pour le
définancement. Les actions politiques récentes organisées par La Coalition,
incluent notamment la perturbation de la conférence de presse du
dévoilement du budget 2021 de la Ville et le dévoilement d’un budget
municipal alternatif nommé « La Vision des Communautés ».

« Notre budget municipal alternatif, la Vision des Communautés, reflète les
voix des citoyens et des organisations de Tiohtiá:ke, » affirme Amy Edward,
membre de la Coalition. « Au cours des six derniers mois, nous avons
consulté une centaine d’organisations communautaires pour connaître leurs
besoins, et ensuite nous avons créé un plan pour y répondre. Les citoyens
ont été clairs : nous surinvestissons dans la police et nous
sous-investissons massivement dans les programmes d’aide. Si la ville veut
écouter les Montréalais, elle adoptera un budget qui ressemble à la Vision
des Communautés, plutôt que le budget qu’elle a proposé au mois de
novembre. »

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Répression policière

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...