Édition du 20 avril 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Langue française

L'Hôpital Royal Victoria doit être retiré du projet de loi 66, plaide Québec solidaire

QUÉBEC, le 9 déc. 2020 - Le responsable pour Québec solidaire en matière de logement, Andrés Fontecilla, et le responsable solidaire en matière d’économie, Vincent Marissal, demandent au gouvernement de la CAQ de retirer du projet de loi 66 le projet d’aménagement du Centre universitaire de santé McGill sur le site de l’ancien Hôpital Royal Victoria, et de procéder à une consultation populaire afin de déterminer la future vocation de ce site patrimonial.

« Avec son projet de loi 66, le gouvernement de la CAQ s’apprête à servir sur un plateau d’argent une partie substantielle de l’ancien site de l’Hôpital Royal Victoria à l’Université McGill sans même avoir pris le temps de consulter la population locale sur ce qui devrait être fait de ce site patrimonial d’envergure. La moindre des choses, c’est qu’on inclue les citoyens et les groupes du secteur dans la réflexion sur la vocation qu’on devrait donner au site et aux bâtiments de l’ancien Hôpital Royal Victoria pour nous assurer qu’elle réponde à leurs besoins », plaide Vincent Marissal.

Le député de Rosemont déposera un amendement lors de la prise en considération du projet de loi 66 aujourd’hui afin de réclamer le retrait de ce projet de la liste des projets d’infrastructure accélérés par le gouvernement du Québec.

Non à l’anglicisation, oui à la revitalisation

Pour le député de Laurier-Dorion, l’Université McGill devrait être exclue de l’entièreté du projet de requalification du site de l’ancien Hôpital Royal Victoria. Celui-ci devrait plutôt être mis à profit pour lutter contre la crise du logement et revitaliser le centre-ville de Montréal, mis à rude épreuve par la pandémie et le télétravail.

« En consacrant l’ancien site de l’Hôpital Royal Victoria à l’habitation, on fait d’une pierre deux coups : on lutte contre la pénurie de logements qui est particulièrement marquée dans ce secteur, et on contribue à freiner l’anglicisation du centre-ville et de Montréal dans son ensemble. La dernière chose dont a besoin Montréal en ce moment, c’est d’agrandir une université anglophone qui va drainer plus d’étudiants francophones vers les établissements de langue anglaise », croit M. Fontecilla.

Le député de Laurier-Dorion souhaite qu’une vaste consultation soit organisée afin d’étudier, de concours avec les résidents du secteur, la possibilité de convertir le site pour le consacrer entièrement à l’habitation et à des installations sociocommunautaires, par exemple des écoles, des CPE ou l’agrandissement du parc Mont-Royal.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Langue française

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...