Édition du 12 novembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Répression policière

Justice pour les victimes de bavures policières : 10e vigile annuelle commémorative !

MARDI 22 OCTOBRE 2019 à 17h
Rendez-vous : 480 Gilford, métro Laurier (sortie St-Joseph)
devant la Fraternité des policiers et policières de Montréal

Événement familial ; bienvenue à touTEs ! Beau temps, mauvais temps.

Le 22 octobre 2010, les familles et amiEs de six victimes de bavures policières se sont réunies sous la bannière de la Coalition Justice pour les victimes de bavures policières lors d’une vigile commémorative suivie d’une marche dans les rues de Montréal. Cette journée à été choisie parce que le 22 octobre est une journée nationale de lutte pour les victimes de bavures aux États-Unis depuis 1996.

À l’origine, la Coalition réunissait les proches de Gladys Tolley (tuée par la SQ à Kitigan-Zibi), Ben Matson (tué par la police de Vancouver en 2002), Mohamed Anas Bennis (tué par le SPVM en 2005), Claudio Castagnetta (tué par le SPVQ en 2007), Quilem Registre (tué par la police de Montréal en 2007) et Fredy Villanueva (tué par le SPVM en 2008). Ils revendiquaient entre autres l’accès à l’information pour les familles, des enquêtes indépendantes sur les bavures et la fin de l’impunité.

Cette Coalition était inspirée d’autres luttes menées depuis des années par les proches de victimes de bavures policières à Montréal et ailleurs : notamment Anthony Griffin (1987), Marcellus François (1991), Martin Suazo (1995), Richard Barnabé (1996), Jean-Pierre Lizotte (1999), Michel Berniquez (2003), Rohan Wilson (2004)... Sans oublier Mario Hamel et Patrick Limoges (2011), Farshad Mohammadi (2012), Donald Ménard (2013), Alain Magloire (2014), ni Guy Blouin (tué par le SPVQ en 2014), Abdirahman Abdi (tué par la police d’Ottawa en 2016) ettous les autres.

Au fil des années, les proches d’autres victimes se sont joints à nous lors des vigiles annuelles : Jean-François Nadreau (tué par le SPVM en 2012), Brandon Maurice (tué par la SQ à Messines en 2015), Daniel Satre (tué par la police dans l’État de New-York en 2015), Nicholas Gibbs (tué par le SPVM en 2018) et Riley Fairholm (tué par la SQ à Lac-Brome en 2018). Dernièrement des proches de récentes victimes de bavures policières à Montréal ont aussi lutté pour la justice, comme pour Bony Jean-Pierre (2016) ou Koray Celik (2017).

Neuf ans après notre première vigile, malgré l’entrée en fonction du Bureau des Enquêtes soi-disant Indépendantes (BEI) en 2016, force est de constater que malheureusement peu de choses ont vraiment changé. Les trois-quart des enquêteurs du BEI sont d’anciens policiers. Ils enquêtent parfois sur le corps de police pour lequel ils ont travaillé. En plus, le BEI dénonce lui-même le fait que des policiers et leurs avocats refusent de collaborer à ses enquêtes. À date, malgré plus de 130 enquêtes ouvertes par le BEI, dont plus de 70 pour des décès, aucun policier n’a été accusé au criminel.

Les policiers continuent de tuer impunément, en particulier des personnes en crise et des personnes de couleur. La police continue aussi d’enquêter sur la police, un système qui est dénoncé au Québec au moins depuis la mort d’Anthony Griffin il y a plus de trente ans. Des familles continuent d’éprouver la perte d’un être cher et doivent maintenant se battre en plus contre le BEI pour avoir la vérité et la justice. Comme la famille de Riley Fairholm qui dénonce la façon dont le BEI a mené l’enquête sur son décès ou la famille de Koray Celik qui poursuit le BEI en cour. Une coalition d’organismes qui inclut la Ligue des Droits et Libertés et la Coalition contre la Répression et les Abus Policiers a réclamé récemment une commission parlementaire pour faire un bilan des trois premières années du BEI. On sait déjà que cet organisme n’a pas mis fin à l’injustice. Il faut donc encore qu’on continue ce combat.

Pour toutes ces raisons, nous vous invitons une fois de plus à vous joindre à nous pour commémorer les victimes de bavures policières et soutenir les proches qui continuent la lutte contre la brutalité et l’impunité policière. Pas de paix sans justice !

Justice pour les victimes de bavures policières ! - www.facebook.com/justiceforvictimsofpolicekillings

Source : La Coalition Justice pour les victimes de bavures policières

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Répression policière

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...