Édition du 6 décembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Des ressources ferment leurs portes, des personnes handicapées perdent leur milieu de vie (ADRAQ-CSD)

MONTRÉAL, le 6 janv. 2016 - Plusieurs ressources à l’adulte ont fermé leurs portes en ce début d’année, la coupure des sommes qui leur sont allouées ne leur permettent plus de dispenser aux usagers les services de soutien et d’assistance requis. Au moins 22 personnes lourdement handicapées, qui sont sous la responsabilité d’un établissement de la région métropolitaine, sont touchées.

C’est ce que dénonce publiquement l’Alliance nationale des Associations démocratiques des ressources à l’adulte du Québec), affiliée à la Centrale des syndicats démocratiques (ADRAQ-CSD).

La présidente de l’Alliance, Diane Ménard, est très inquiète, elle craint que plusieurs centaines de personnes vulnérables ne perdent leur milieu de vie dans les prochaines semaines : « Au cours de la dernière année, nos membres sont passés de l’inquiétude à la panique et maintenant, plusieurs font face à l’obligation de cesser leurs activités professionnelles. Une décision déchirante pour ces gens de coeur qui, 24 heures par jour, 365 jours par année, consacrent leur vie à aider ces personnes, qui, sans eux, se retrouveraient institutionnalisées. Déjà nous savons qu’au moins 22 personnes handicapées se retrouveront sans logis, dont onze dès le 8 janvier. Nous avions anticipé des fermetures, mais aujourd’hui, les répercussions sont dramatiques ».

C’est un tragique début d’année pour ces personnes qui se retrouveront ballotées à cause de l’entêtement du gouvernement du Québec qui ne cesse de s’attaquer aux plus démunis de la société. « Malgré une directive du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), datée du 27 novembre 2015, obligeant les établissements publics à se doter d’un plan d’urgence de déplacement des usagers, aucun plan crédible n’a été déposé, laissant craindre le pire pour ces usagers. Alors que les demandes de l’Alliance des ADRAQ-CSD dans le cadre de la négociation collective sont responsables et réalistes, les solutions retenues par les établissements sont complètement ahurissantes. Nous n’accepterons jamais que nos membres subissent des baisses ou des pertes. Manifestement, le gouvernement n’est pas pressé de régler et ce seront les personnes handicapées qui en payeront le prix » a dénoncé Diane Ménard.

Depuis le 1erjanvier, les coupures des sommes allouées aux ressources représenteront pour elles des pertes
allant jusqu’à 100 000 $.

« Il est évident, ajoute-t-elle, que le véritable but que poursuit le MSSS est de casser l’Alliance des ADRAQ-CSD et non le bien-être des personnes les plus vulnérables de la société. Car, soyons honnêtes, avec les nouveaux mega pouvoirs du ministre, aucun établissement ne pourrait envisager une telle solution sans son approbation. Par entêtement idéologique, le MSSS est prêt à tout. »

L’Alliance des ADRAQ-CSD représente le plus grand nombre de ressources à l’adulte au Québec. Elle est aussi la seule association à ne pas avoir plié l’échine devant le MSSS, et ce, au nom de la primauté des besoins des personnes handicapées du réseau.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...