Édition du 3 décembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Asie/Proche-Orient

Détention et torture dans la vallée du Jourdain

2019-04-06

Il y a trois jours, le citoyen canadien Abraham Weizfeld, PhD, a été libéré après une journée et une nuit de torture aux mains de l’armée d’occupation d’Israël dans la vallée du Jourdain en Palestine. Le Dr Weizfeld est un résident de la ville palestinienne de Naplouse (Sukim / Shrem) au nord de la Cisjordanie qui est venu se joindre à une promenade dans la vallée sur le chemin menant à la colonie israélienne de Ma’ale Efrayim, près de la frontière avec la Jordanie. La bande de terre traversée devait être fermée puis annexée afin de créer une série contigüe de colonies de peuplement allant de Jérusalem-Est à la frontière avec la Jordanie, séparant ainsi le nord du sud de la Cisjordanie.

Les huit personnes arrêtées de la marche étaient cinq Palestiniens, deux internationaux italiens et le Dr. juif-palestinien Weizfeld. Une femme palestinienne, Ghadeer Abu Zina, était toujours emprisonnée pendant 6 jours. Ces 26 heures ne sont cependant pas comparables aux années de détention touchant des milliers de Palestiniens à l’heure actuelle. La détention et la torture d’un universitaire juif de citoyenneté canadienne mettent en évidence la nature purement idéologique de l’État d’Israël, qui prétend par ailleurs agir au nom du peuple juif. Le chauvinisme national de la culture politique d’Israël est en réalité axé sur l’État et non sur le peuple juif, qui est soumis à l’antisémitisme des partisans autoproclamés pour l’État d’Israël. Les juifs canadiens ou juifs américains adhèrent à leur pays de résidence comme à leur patrie, à égalité avec les autres résidents et citoyen-nes. L’idéologie sioniste proclame que ces pays, qui regroupent la majorité du peuple juif du monde, ne sont pas leur patrie et qu’ils devraient attribuer à Israël leur seule fonction patrie, à peu près de la même manière que la vague populiste antisémite ’White’ suprémacistes chrétiens le proclament.

La détention et la torture de ce Canadien juif, et maintenant palestinien, démontrent que l’État d’Israël et ses forces ne respectent aucune règle de droit et fonctionnent comme une dictature sur le peuple palestinien occupé. Ni le droit international, ni la loi israélienne ni même la loi juive ne sont pas respectées par les célèbres forces militaires Tzahal qui poursuivent les assassinats ciblés de Palestiniens manifestants à la frontière de Gaza et permettent aux colons sionistes de tuer leurs voisins palestinien-nes en toute impunité.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Asie/Proche-Orient

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...