Édition du 7 avril 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

La révolution arabe

Égypte : le syndicalisme indépendant aux côtés du peuple palestinien

Le texte ci-dessous est tiré du numéro de Solidaires International (France-automne 2011) consacré à l’Egypte.

Kamal Abou Aita, représentant de la Fédération Syndicale Indépendante Egyptienne (EIUF) fondée pendant la révolution, a confirmé, début juillet, que l’EIUF rejette toute tentative de « normaliser » les relations avec Israël. Dans un discours à Londres à des centaines de militants de la campagne Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) contre Israël, Abu Aita a aussi félicité la formation de la Coalition des syndicats palestiniens pour le BDS (PTUC-BDS) et appelé le mouvement syndical international à rejoindre la coalition.

Abou Aita a dit : « La Fédération Syndicale Indépendante Égyptienne a une position très claire, qui est de solidarité avec le peuple palestinien arabe, de sou- tien à son droit à un État sur toute sa terre et de soutien à son droit à utiliser toutes les formes de résistance contre l’État sioniste. L‘EIUF annonce son rejet de toute forme de relation normale avec l’État raciste et colonialiste sioniste et nous ne coopèrerons avec aucun de ses représentants ou syndicats car ils sont tous liés à l’occupation sioniste de notre terre. Il nous est impossible de travailler avec ce régime raciste, et il est vital de construire un mouvement de l’humanité visant à nous débarrasser des régimes racistes, comme nous nous sommes débarrassés du régime d’apartheid en Afrique du Sud.

La révolution égyptienne a ouvert en grand la porte pour que notre peuple exprime son rejet de l’État sioniste. Dès le début, la révolution a opéré dans l’intérêt des Palestiniens, en stoppant l’exportation du gaz égyptien aux sionistes et en ouvrant les passages frontaliers. La jeunesse égyptienne a assiégé l’ambassade de notre ennemi et exigé l’expulsion de l’ambassadeur.

Nous rejetons toute relation avec la Histadrout parce qu’elle fait partie de ce régime raciste. Nous appelons tous les syndicats proches à boycotter la Histadrout dans le cadre de la campagne pour éliminer les régimes racistes dans le monde entier ».

Omar Barghouti, un des fondateurs de la Campagne Palestinienne pour le boycott académique et culturel d’Israël (PACBI) a dit : « Le soutien des syndicats indépendants égyptiens, représentés par leur fédération, à la Campagne palestinienne de boycott est une source de fierté pour nous, juste comme nous sommes fiers du rôle dirigeant de l’Égypte dans la marche pour se libérer de l’impérialisme, ancien et nouveau. Nous espérons le retour de l’état d’esprit où tous les peuples arabes luttent pour la liberté et la justice sociale et pour rompre leur dépendance de la domination impérialiste ».

Kamal Abou Aita

Solidaires international n°7 - automne 2011, France

Sur le même thème : La révolution arabe

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...