Édition du 29 novembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Élections québécoises 2022

Élections 2022 – Les organismes communautaires autonomes en santé et services sociaux veulent plus d’écoute pendant le 2e mandat de la CAQ

La Table des regroupements provinciaux d’organismes communautaires et bénévoles [1] (Table) et ses membres [2] souhaitent féliciter chaleureusement toutes les candidates et tous les candidats aux élections de lundi, tout particulièrement les personnes qui y ont été élues.

Pendant la récente campagne, la Table a questionné tous les partis [3] pour connaître leurs engagements électoraux à l’égard des revendications des organismes communautaires autonomes du domaine de la santé et des services sociaux [4] (OCASSS) ; la réponse de la CAQ [5] a déçu au point où une demande de révision lui a été transmise [6]. « Malheureusement, aucune réplique n’est venue » déclare Gaëlle Fedida, présidente de la Table. « Nous espérons cependant pouvoir reprendre le travail dès la nomination du prochain ou de la prochaine ministre responsable du PSOC [7]. En tant qu’interlocutrice nationale du communautaire [8] auprès du MSSS, nous espérons obtenir rapidement une rencontre » ajoute-t-elle. La Table compte aussi collaborer avec les partis de l’opposition, ce pour quoi elle rencontrera les personnes responsables du PSOC au sein de chacun des partis politiques représentés à l’Assemblée nationale.

Le milieu communautaire du domaine de la santé et des services sociaux a de grandes attentes pour ce second mandat de la CAQ. « Nous ne pouvons cependant pas passer sous silence les insatisfactions accumulées depuis 2018. Le premier mandat de la CAQ permettant d’anticiper sa façon de considérer les OCASSS, ces derniers devront lui rappeler encore et encore qu’ils ne sont pas des donneurs de soins ni des sous-traitants au service de l’état[i], mais bien des espaces de participation citoyenne » rappelle Audrey Sirois, du comité de coordination de la campagne _CA$$$H._

Le mouvement communautaire devra d’ailleurs rappeler à la CAQ que l’État a reconnu sa responsabilité[ii], il y a plus de 20 ans, autant de respecter leur autonomie que de leur procurer un financement suffisant pour assurer leur pérennité. « La hausse du financement à la mission globale des organismes ainsi que l’indexation annuelle adéquate des subventions sont les meilleures façons d’assurer aux communautés de pouvoir agir sur les réalités qu’elles vivent. Répondre aux revendications financières des OCASSS ne demande pas grand-chose du budget du MSSS, contrairement à ce que sous-entend souvent la CAQ. Sur le terrain, 1% de plus de l’enveloppe du MSSS accordée au PSOC ferait la différence entre des organismes en activités et des organismes fermés » souligne Mercédez Roberge, coordonnatrice de la Table.

La Table et ses membres se relèveront donc les manches pour assurer la pérennité des 3000 organismes communautaires autonomes du domaine de la santé et des services sociaux ainsi que le bien-être des communautés au sein desquelles ils sont établis, à travers le Québec.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Élections québécoises 2022

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...