Édition du 29 novembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Élections québécoises 2022

EST-CE QUE QUÉBEC SOLIDAIRE MÉPRISE LES TRAVAILLEURS

par Wilbray Thiffault

Le 3 octobre dernier, Québec solidaire qui espère devenir opposition
officielle doit se contenter d’être la deuxième opposition officielle. Si
QS fait élire 11 députés contre 10 en 2018, le vote populaire baisse de 649
503 bulletins (16,10%) en 2018 à 634 535 bulletins (15,43%) en 2022. Quels
en sont les causes ? Le mode de scrutin ? La campagne identitaire de la CAQ ?
La campagne de division de la CAQ ?

Cependant une analyse nous a particulièrement frappé, soit celle de Marc
Bonhomme. Nous citons :

Il n’y a pas eu de vague caquiste — les votes de la CAQ n’ont augmenté que
de 1.3 points de pourcentage — mais un dispersement du majoritaire voire
anti-CAQ, soit 59%, sur quatre parties à peu près à parts égales ce qui a
fortement accentué le biais du vote uninominal à un tour au bénéfice de la
CAQ et des libéraux et aux dépens surtout des Conservateurs et du PQ. *Les
conséquences en sont que le parti des francophones les moins instruits, les
plus pauvres et hors de l’île-de-Montréal* dirigera avec une confortable
majorité contestée par une opposition réduite, divisée et dominée par le
parti des anglophones. Pendant que les deux grands partis traditionnels,
Libéraux et PQ, se réjouissent de ne pas disparaître malgré des scores en
plongée, *la CAQ ne paie pas le prix de son persiflage anti-immigrant suivi
de creuses excuses calculées* et Québec solidaire clame sa victoire d’avoir
été le seul parti ayant résisté à la vague caquiste qui n’a pas eu lieu.
Marc Bonhomme
Élections Québec : Il n’y a pas eu de vague caquiste mais une droite dure
*Presse-toi à gauche*, Mardi 11 octobre 2022
souligné par nous

En somme, les Francophones les moins instruits et les plus pauvres ont
acheté le persiflage anti-immigrant de la CAQ. Que voulez-vous ces
francophones devront être éduqués par les intellectuels multiculturalistes
de QS qui sont naturellement ouverts sur le monde.

Premièrement, certains intellectuels de QS qui écrivent dans *Presse-toi à
gauche *devraient savoir qu’ils doivent avoir le vote des "francophones les
moins instruits, les plus pauvres et hors de l’île-de-Montréal" s’ils
veulent que Qs gagne le pouvoir. Ce n’est pas en les méprisant que vous les
gagnerez à votre cause.

Deuxièmement, plusieurs de ces intellectuels et même la co-porte-parole
Manon Massé, se réclame du marxisme. Eh bien, Marx, Engels, Luxembourg,
Lénine et Trotsky pour ne nommer que ceux-là ne blâmaient pas les
travailleurs et travailleuses lorsqu’ils devaient faire face à des défaites
et des périodes creuses. NON ! Ils analysaient, tiraient les leçons et
ajustaient leurs politiques en conséquence.

Pour conclure Napoléon a dit "Il n’y a pas de mauvaises troupes, il n’y a
que de mauvais officiers".
C"est la même chose dans le mouvement ouvrier
comme Trotsky a si bien écrit : "La crise historique de l’humanité se réduit
à la crise de la direction révolutionnaire
." (Programme de Transition) Nous
nous entendons pour dire que QS n’est pas un parti révolutionnaire. Mais en
tant que parti qui se réclame de la gauche, il devrait peut-être se poser
la question suivante : notre programme colle-t-il à la réalité sociale du
Québec d’aujourd’hui ? Les travailleurs s’y retrouvent-ils ? En toute
modestie, je conseille aux lecteurs de lire mon article "Québec
solidaire. Quelques réflexions post-électoral"
, publié dans *Presse-toi à
gauche, *11 octobre 2022 dans la section Opinions. Peut-être allez-vous y
trouver des pistes de réflexions.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Élections québécoises 2022

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...