Édition du 15 juin 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Fermeture de l'usine Mueller Canada - Manifestation des membres d'Unifor

ST-JÉRÔME, QC, le 15 janv. 2015 - Plus d’une centaine de membres du syndicat Unifor se sont réunis aujourd’hui afin de manifester contre la fermeture de l’usine Mueller de Saint-Jérôme. « C’est vraiment sauvage comme manière de faire, quelques jours avant Noël et sans aucun avertissement », a commenté Michel Ouimet, directeur québécois d’Unifor.

Rappelons que le 18 décembre dernier, l’employeur a brutalement annoncé la fermeture complète de ses opérations. Le syndicat a appris la nouvelle en même temps que les 71 travailleurs. L’annonce a été tout un choc pour les membres et le syndicat puisqu’à peine une semaine auparavant, les parties avaient signé la nouvelle convention collective négociée au cours de l’automne. Jamais, les représentants patronaux n’ont laissé entendre une telle issue. « C’est clair qu’ils le savaient et pourtant, ils n’ont rien dit et poursuivi la négociation comme si de rien n’était, c’est de la mauvaise foi », a dénoncé M. Ouimet.

Mueller Canada est une compagnie américaine qui est spécialisée dans la fabrication de couvercle d’aqueduc en fonte. L’employeur a vendu les carnets de commandes ainsi que les moules à un compétiteur américain, East Jordan qui a décidé de transférer la production aux États-Unis. Les principaux clients de cette entreprise étant les municipalités, « nous avons l’intention de nous adresser à l’Union des municipalités du Québec afin de leur demander de ne plus faire affaire avec cette entreprise en s’assurant de s’approvisionner avec des produits de fabrication québécoise ou canadienne », a expliqué le dirigeant syndical.

De plus, un comité de travail composé du député du comté, Pierre-Karl Péladeau, du maire de Saint-Jérôme, Stéphane Maher, de Robert Teasdale, d’Investissement Québec ainsi que de Michel Ouimet, d’Unifor travaille ardemment à la relance de l’usine. « Nous tentons par tous les moyens possibles de trouver un scénario qui assure le maintien total ou partiel des emplois », a expliqué M. Ouimet.

Le syndicat travaille aussi en collaboration avec un comité de reclassement afin de soutenir les travailleurs dans cette période difficile.

Unifor

À propos du projet Unifor


Depuis deux ans, le SCEP et les TCA ont entrepris le processus de création du nouveau syndicat Unifor. Plusieurs comités composés des membres des deux syndicats ont ainsi travaillé à élaborer les structures, les statuts, le nom et le logo, les politiques, l’intégration, etc. du syndicat Unifor. L’an dernier, les congrès nationaux des deux organisations ont approuvé le processus alors que cette fin de semaine (30 août-1er septembre 2013), se déroule le congrès de fondation à Toronto.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...