Édition du 26 octobre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Mouvement contre le racisme

Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale - Relance économique doit rimer avec lutte à la discrimination, rappelle Québec solidaire

MONTRÉAL, le 21 mars 2021 - En cette journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale, le député de Laurier-Dorion et responsable pour Québec solidaire en matière de diversité et d’inclusion, Andrés Fontecilla, appelle le gouvernement de la CAQ à tirer des leçons de la dernière année pandémique et à mettre en place des mesures concrètes dans le prochain budget du Québec afin de lutter contre la discrimination dont sont victimes les personnes racisées.

« L’une des grandes leçons qu’on a tirées collectivement dans la dernière année, c’est que tout le monde n’est pas égal devant la pandémie. Les personnes racisées, particulièrement les femmes, sont nombreuses à travailler en contact avec le virus dans le réseau de la santé. Les problèmes systémiques d’accès au logement et d’accès à la santé ont rendu nos concitoyennes et concitoyens racisés plus vulnérables : c’est dans les quartiers multiethniques que la pandémie a frappé le plus fort. La CAQ ne peut nier cette réalité. Elle doit s’attaquer au problème à la racine, et ça commence par des annonces concrètes dans le prochain budget du Québec », martèle M. Fontecilla.

Pour le député solidaire, la relance post-pandémie doit permettre de combattre ces inégalités structurelles en incluant des investissements majeurs dans le logement social, la santé de première ligne et l’amélioration des conditions de travail des soignantes. Dans son plan de relance, Québec solidaire propose également d’abattre la discrimination à l’emploi dans la fonction publique en appliquant un taux d’embauche de 25% de minorités visibles et ce, jusqu’à l’atteinte des cibles fixées par le gouvernement.

Reconnaître le racisme systémique, un premier pas vers l’avenir

Alors que plusieurs incidents mettant en lumière le racisme systémique ont fait les manchettes au cours des derniers mois, le moment est venu pour le gouvernement de la CAQ de cesser de s’enfouir la tête dans le sable et de reconnaître une fois pour toutes l’existence du racisme systémique, croit Andrés Fontecilla.

« En refusant de reconnaître le racisme systémique, le gouvernement caquiste nie le vécu des Québécoises et des Québécois racisés et sabote ses propres efforts pour lutter contre le profilage racial et la discrimination vécue dans les services publics. Si le ministre Charette veut vraiment mener à bien son mandat, son premier geste doit être de poser le bon diagnostic au lieu de s’entêter à nier une situation qui est reconnue partout ailleurs en Amérique du Nord », conclut M. Fontecilla.

Le député solidaire appelle également le gouvernement de la CAQ à mettre en place des mécanismes de suivi serrés afin de s’assurer que les recommandations du Groupe d’action contre le racisme en matière de profilage racial donnent les résultats escomptés.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Mouvement contre le racisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...