Édition du 15 octobre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Fermeture d’entreprises

L'usine Fortress en difficulté - « L'annonce de fermeture temporaire est un dur coup pour les travailleuses et travailleurs et toute la communauté », Renaud Gagné, directeur québécois d'Unifor

THURSO, QC, le 7 oct. 2019 - C’est avec stupeur que les membres du syndicat Unifor, salariés de l’usine Fortress, ont été informés aujourd’hui de la décision de leur employeur de procéder à une fermeture d’une durée de trois à quatre mois.

« C’est évidemment un choc pour tout le monde. Mais face aux difficultés de rentabilité de l’usine, on comprend aussi que les opérations ne peuvent pas opérer à perte indéfiniment », a commenté à chaud le directeur québécois d’Unifor, Renaud Gagné.

« Pour l’heure, notre priorité c’est d’accompagner nos membres dans leurs démarches auprès de l’assurance emploi. Mais nous avons aussi espoir qu’à moyen et long terme, l’employeur réussira à développer des marchés plus prometteurs », a expliqué le dirigeant syndical.

L’employeur a ainsi annoncé devoir procéder à cette fermeture en raison principalement de la chute du prix de la pâte produite à l’usine de même qu’en raison des grands inventaires. « Il semble que cette situation soit imputable aux tensions avec la Chine. Dans les circonstances, d’autres marchés devront être explorés pour assurer une meilleure stabilité », a indiqué M. Gagné.

L’usine emploie plus de 200 membres de la section locale 894 du syndicat Unifor. Selon les plans de l’employeur, une vingtaine demeureront à l’emploi afin de veiller aux activités de la cogénération, au traitement des affluents et au chauffage de l’usine.

« Nous allons suivre le dossier de près afin que les gouvernements prennent toutes les mesures à leur disposition pour assurer le maintien de cette usine en activité à long terme, ce qui est fondamental pour la communauté » a conclu le directeur québécois.

Unifor

À propos du projet Unifor


Depuis deux ans, le SCEP et les TCA ont entrepris le processus de création du nouveau syndicat Unifor. Plusieurs comités composés des membres des deux syndicats ont ainsi travaillé à élaborer les structures, les statuts, le nom et le logo, les politiques, l’intégration, etc. du syndicat Unifor. L’an dernier, les congrès nationaux des deux organisations ont approuvé le processus alors que cette fin de semaine (30 août-1er septembre 2013), se déroule le congrès de fondation à Toronto.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Fermeture d’entreprises

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...