Édition du 15 septembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Pauvreté

La pauvreté est une dépense que nous ne pouvons assumer ; les mesures sociales sont un investissement sur lequel nous devons miser (Coalition des organismes communautaires pour le développement de la main-d'œuvre)

MONTRÉAL, le 17 oct. 2012 - La Coalition des organismes communautaires pour le développement de la main-d’œuvre (COCDMO) est fière de s’associer à la Semaine de la solidarité, mise sur pied par le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale. En tant que membre du Groupe des partenaires pour la solidarité, la COCDMO participera à cet effort collectif, du 14 au 20 octobre 2012, ainsi qu’à toutes les démarches visant à diminuer la pauvreté et l’exclusion au Québec.

La Coalition salue ce choix gouvernemental et s’engage quotidiennement pour favoriser l’inclusion de tous et toutes, dans une économie plus juste et solidaire et dans une société qui offre une qualité de vie à ses citoyennes et citoyens, grâce à des mesures sociales qui garantissent le droit à la formation et à l’emploi. Miser sur le potentiel de toutes les personnes est l’option qui s’avère la plus judicieuse, surtout dans un contexte de rareté de main-d’œuvre.

Les démarches entreprises en ce sens doivent impérativement être poursuivies et consolidées, afin de réduire les dépenses substantielles engendrées par la précarité dans laquelle vivent trop de gens actuellement. Les coûts sociaux liés aux conséquences multiples de la pauvreté sont indéniables, mais ils sont réductibles.

Comme le présente le rapport Le sens des sous pour résoudre la pauvreté, produit en 2011 par le Conseil national du bien-être social, « les coûts et les conséquences de la pauvreté sont beaucoup plus importants que les dépenses directes effectuées à l’égard des programmes de lutte contre la pauvreté. » La prévention est moins dispendieuse et surtout, elle se révèle efficace pour contrer ce phénomène qui nous concerne collectivement.

Rappelons que la solidarité est une valeur fondamentale que le gouvernement a mise de l’avant dans sa plateforme électorale. De fait, il entendait assurer la justice économique et défendre vigoureusement les Québécois les moins fortunés de notre société. Les organismes communautaires dédiés au développement de la main-d’œuvre sont toujours prêts à offrir des services de qualité à la population, pourvu qu’une volonté politique soutienne leurs actions.

Coalition des organismes communautaires pour le développement de la main-d’œuvre (COCDMO)

http://www.cocdmo.qc.ca/

La Coalition des organismes communautaires pour le développement de la main-d’oeuvre (COCDMO) a comme principale mission de combattre l’exclusion sociale et professionnelle des citoyennes et des citoyens laissés en marge du développement économique et social, en visant la pleine reconnaissance de l’accès à la formation et du droit au travail.

Plus concrètement, la Coalition est un lieu de référence, d’échange et de concertation qui permet à ses membres de réfléchir et de développer des stratégies pour favoriser l’intégration et le maintien en emploi des personnes marginalisées sur le plan économique et social.

La Coalition intervient auprès des principales instances du marché du travail afin de faire reconnaître le travail, l’expertise et la contribution spécifique des organismes communautaires travaillant à la réinsertion sociale et professionnelle des individus en situation de grande vulnérabilité. Auprès de ces instances, la Coalition fait valoir le potentiel socioéconomique des personnes en démarche d’insertion et revendique des politiques, services et mesures garants d’une société inclusive et participative.

Sur le même thème : Pauvreté

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...