Édition du 19 octobre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Lancement Mercredi 30 novembre,19h30 Librairie

Lancement
Mercredi 30 novembre,19h30
Librairie Paulines
2653, Masson, Montréal

Montréal, 17 novembre 2016 – Le nouveau numéro de Liberté, « Prendre la littérature au sérieux », est disponible en librairie et en kiosque dès aujourd’hui. Dans ce numéro d’hiver, nous explorons les rôles que peut jouer la littérature dans la société d’aujourd’hui.

Alors que le savoir est de plus en plus réduit à ce qui est quantifiable et que la littérature est perçue comme une simple facette de l’industrie culturelle, voire de l’industrie tout court, ce dossier rappelle l’importance de la littérature comme lieu d’exploration de la condition humaine. Pouvons-nous encore entendre ce que les lettres sont seules à dire ?

Dans ce numéro :

Éditorial du nouveau directeur de Liberté,
« Le temps de la liberté », Jean Pichette
Madame Bovary, c’est tout le monde
« L’égalité des incompétences », Julien Lefort-Favreau
Le texte littéraire, comme le féminisme, est un empêcheur de tourner en rond
« La littérature au temps des assemblées générales », Camille Toffoli
La lecture est une activité physique
« Lady Chatterly en livre de poche », Anne-Marie Régimbald
Lire, c’est vivre au coeur d’un réseau de sens et de sensibilités
« De guingois », Pierre Lefebvre
L’insoluble malentendu entre littérature et institutions
« L’inassignable », Frédérique Bernier
Le divorce entre la littérature et le monde n’est peut-être pas consommé
« Les chiens de faïence », Jean Pichette
Quel avenir pour le mouvement étudiant ?
Un entretien avec Hind Fazazi et Samuel-Élie Lesage expliquant l’échec de la grève étudiante de 2015

et
Les crayons qui pleurent
Un Essai libre de Clément de Gaulejac. Les caricaturistes jouent-ils vraiment le rôle de trublion qu’on leur prête ou se complaisent-ils dans une position plus confortable qu’elle n’en a l’air ?

En librairie et en kiosque !

Lancement de Liberté n° 314
La littérature contre la langue de bois

Pour le lancement du numéro d’hiver de Liberté, nous vous invitons à une discussion traitant des rapports entre littérature et politique.

La littérature est souvent accusée d’avoir peu ou pas de rapport avec le réel et les vrais enjeux du monde contemporain. Et si, pendant que notre provincial premier ministre s’amuse à versifier en chambre, c’était la langue de nos élites politico-médiatiques qui nous détournait du concret des choses et des êtres ?

Avec :
Suzanne Jacob, écrivaine
Frédérique Bernier, professeure de littérature au cégep Saint-Laurent
Jean Pichette, directeur de la revue Liberté

Entrée libre !

L’événement Facebook

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...