Édition du 18 février 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Le Conseil central de la Montérégie donne le coup d'envoi de son 8e congrès

GRANBY, QC, le 24 mai 2016 - Le Conseil central de la Montérégie (CCM-CSN) a donné aujourd’hui à Granby le coup d’envoi de son 8e congrès sous le thème : Le Conseil central de la Montérégie c’est nous. Le congrès est un moment charnière pour l’organisation syndicale et pour tous les travailleuses et les travailleurs de la Montérégie.

« C’est un moment fort de notre démocratie syndicale. Le congrès permet de faire le bilan du conseil central et d’évaluer le travail accompli pour et par les membres au cours des trois dernières années. Il est aussi l’occasion de décider des grandes orientations pour les trois années à venir. Les délégué-es se pencheront sur les grands enjeux de notre région dans le monde du travail. Nous avons accompli beaucoup pour nos travailleuses et travailleurs dans les trois dernières années, mais il reste encore beaucoup de travail à faire », mentionne la présidente du CCM, Annette Herbeuval.

« Pour nous à la CSN, les congrès sont d’une importance capitale. Certainement c’est le moment idéal pour se donner des tapes dans le dos pour ce qu’on a fait de bien dans le dernier mandat, mais c’est surtout l’occasion de se remettre en question et de se demander comment on peut aller encore plus loin pour aider nos membres et de se donner les outils pour s’améliorer », ajoute le président de la CSN Jacques Létourneau.

Des enjeux importants

La campagne contre l’austérité, la révision du processus de négociation dans les municipalités, les coupes dans les services de garde et dans le secteur de la santé et la fusion imposée des CSSS en CISSS avec la période de changement d’allégeance qui redéfinira le portrait régional de nos syndicats du secteur public sont autant de sujets qui ont été au cœur de nos débats et nos actions des trois dernières années. Ils resteront malheureusement encore d’actualité pour un bon moment, c’est pourquoi nous les intégrerons dans les discussions du congrès.

« Un congrès qui fera le bilan de notre vie et représentation syndicale, à l’heure où les travailleuses et travailleurs sont sans cesse attaqués dans leurs conditions de travail. Dans une société sous le joug de l’austérité et malgré des entreprises de plus en plus dirigées depuis l’étranger, des travailleuses et travailleurs continuent de se battre pour améliorer leur condition. C’est pourquoi il est temps de resserrer les rangs et chercher de nouvelles manières d’organiser notre action collective. C’est ce que nous ferons au congrès avec l’appui de chercheurs comme Christian Nadeau, Jean-Noël Grenier et Mélanie Laroche » poursuit Annette Herbeuval.

Le congrès est aussi l’occasion pour les délégués de se présenter afin d’être élus à un des différents postes du comité exécutif. La fin des mises en candidature est prévue le mercredi 25 mai.

Dans la région, le Conseil central de la Montérégie-CSN rassemble plus de 35 000 syndiqué-es issus des secteurs public et privé, regroupés dans plus de 200 syndicats. Pour sa part, la Confédération des syndicats nationaux compte plus de 325 000 membres présents dans tous les secteurs d’activité.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...