Édition du 17 novembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Contre la droite

Les médias doivent informer et non servir de tremplin à l'extrême droite

Le 19 avril 2019, le Journal de Montréal publie une chronique de Patrice-Hans Perrier, proche collaborateur d’Alain Soral, un antisémite notoire, national-socialiste autoproclamé, venant d’être condamné à un an de prison en France pour négation de la Shoah.

Donner de la place à des individus qui ne respectent pas certaines valeurs fondamentales inscrites dans la Déclaration des droits de la personne que nous partageons depuis les horreurs de la Deuxième Guerre mondiale c’est ouvrir la porte à la haine. Pourtant, cette situation est la conséquence logique d’une vague populiste montante depuis plusieurs années. La publication dans les grands médias d’articles d’opinion faisant la part belle aux thèmes chers à l’extrême droite est banalisée, contribuant à l’augmentation de l’intolérance.

La présente vise à interpeler des propriétaires de médias traditionnels et à leur rappeler leurs devoirs vis-à-vis de la société : Pierre Karl Péladeau (Québecor), Jacques, Jean-François et Nicolas Leclerc (Leclerc communications), Raynald Brière (RNC), Philippe Jetté et Louis Audet (Cogeco).

Le pouvoir énorme qu’ils exercent sur l’opinion publique s’accompagne d’une responsabilité de taille : celle de nous informer.

- Il n’est pas sain d’encourager la propagation d’opinions haineuses, racistes, sexistes et attaquant les minorités sexuelles et de genre, car cela va à l’encontre des valeurs démocratiques que la société se targue de valoriser.

- Il n’est pas banal que des thèses conspirationnistes inventées par l’extrême droite, comme le « racisme antiblanc », le « grand remplacement » et le « marxisme culturel », aient été banalisées et soient devenus des sujets jugés légitimes.

Informer le public est une noble tâche qui, si elle est bien accomplie, devrait inciter la population à prendre part au débat, à échanger, en se concentrant sur ce qui rassemble plutôt que sur ce qui divise.

L’information peut toutefois être instrumentalisée par des personnes animées de sombres desseins, cherchant à intoxiquer, embrouiller et tromper le public.

Les chroniqueurs et chroniqueuses qui prêtent des intentions aux minorités racisées, accusent les femmes portant le hijab d’être des portes-parole islamistes, montent des faits divers en épingle, qualifient les manifestations antiracistes de « manifestations antiquébécoises » cherchent à victimiser les intolérant·e·s et à culpabiliser les vraies victimes des discours haineux.

Sans mise en contexte, il est facile d’utiliser des anecdotes pour nous conforter dans des visions inexactes de la réalité qui s’alimentent de la peur de l’autre.

Un turban, un foulard, une prière ou un témoignage anonyme deviennent des preuves de « racisme antiblanc » ou encore de la négation des valeurs occidentales. Cette méthode éprouvée représente l’inverse de la pensée : au lieu d’inviter le public à la nuance et à la critique, elle enfonce une partie dans ses préjugés, voire pire, elle lui en inspire de nouveaux.

En laissant libre cours à ce discours dans leurs médias, les propriétaires nommés ci-dessus semblent encourager la dilution du tissu social en nous lançant les un·e·s contre les autres.

Les grands médias ont le pouvoir et le devoir de diffuser un travail de qualité. Veiller à un strict respect du code de déontologie. Participer au Conseil de presse du Québec. Donner des points de vue équilibrés et la parole à ceux et celles que les politiques affectent directement. Faire place à une plus grande diversité culturelle, de genre, d’âge et de classe sociale dans les salles de nouvelles.

Nous rejetons la banalisation de l’extrême droite et exigeons d’être mieux informé·e·s.

Les 92 signataires sont des enseignant·e·s, des expert·e·s de l’extrême droite et des personnalités issus des quatre coins du Québec

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Contre la droite

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...