Édition du 24 mai 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Ukraine

Les syndicats britanniques se tiennent aux côtés de l’Ukraine

Des centaines de militants du mouvement syndical ont défilé derrière des bannières syndicales, pour défendre le droit à la liberté de l’Ukraine et s’opposer à la guerre de Poutine, dans le centre de Londres le samedi 9 avril.

Tiré de Entre les lignes et les mots

dessin Wikipédia

John Moloney, AGS du syndicat des fonctionnaires, PCS, et organisateur central de la manifestation, a déclaré : « Je suis heureux de la participation d’aujourd’hui. Les syndicalistes britanniques connaissent l’importance de la solidarité internationale de la classe ouvrière et nous soutenons nos frères et sœurs en Ukraine. »

La marche avait été officiellement soutenue, et à court terme, par PCS, ASLEF, NUM, CWU, TSSA, le syndicat des boulangers, GMB et UCU.

A l’avant de la marche, se trouvait la bannière de la campagne de solidarité avec l’Ukraine, sur laquelle on pouvait lire : « Solidarité du mouvement ouvrier avec l’Ukraine. Les troupes russes dehors maintenant ! Victoire du peuple ukrainien ! »

Alors que la manifestation s’éloignait, le député de Leeds Alex Sobel a pris la parole pour promettre son soutien.

Le rassemblement final était présidé par Vicky Blake, présidente du syndicat des travailleurs universitaires UCU. Parmi les orateurs figuraient la députée travailliste de gauche Nadia Whittome et Chris Kitchen, secrétaire général du NUM.

Ruth Cashman de Lambeth Unison a lu les déclarations de soutien des syndicats ukrainiens.

Ruth a lu les mots de Mykhailo Volynets, président de la fédération syndicale ukrainienne, KVPU, qui a écrit :

«  Aujourd’hui, les travailleurs et les membres de la KVPU travaillent sous les balles et les bombardements, et leurs familles se cachent dans les sous-sols des villes occupées. Nos courageux travailleurs médicaux sauvent la vie de civils et de soldats. Nos travailleurs des chemins de fer et des transports évacuent des personnes des zones de combat et transportent des marchandises malgré les bombardements. Les membres du KVPU aident les gens avec de la nourriture, de l’eau, des médicaments et des marchandises, et organisent des abris et des évacuations pour les femmes et les enfants. De plus, les membres du KVPU ont quitté leur lieu de travail et leur domicile et sont maintenant des militaires qui défendent leur patrie contre les occupants russes. »

« Soutenez l’Ukraine ! Aidez le peuple ukrainien à gagner la lutte pour l’indépendance et la paix ! »

Grygorii Osovyi, président de la Fédération des syndicats d’Ukraine, a écrit : « Tous ces jours-ci, les envahisseurs russes tentent de détruire le peuple ukrainien, de raser les villes et les villages ukrainiens. Mais nous résisterons. Et nous nous battrons plus fort, plus ils attaqueront. Nous ne donnerons pas à l’ennemi un seul pouce du sol ukrainien, et l’ennemi doit le savoir.

Beaucoup de nos membres ont été contraints de quitter leur emploi et de prendre les armes pour défendre leur famille, leurs enfants et leur terre. Beaucoup d’entre eux, y compris des syndicalistes qui, dans les premiers jours de la guerre, ont pris les armes et sont morts. »

Le large soutien à cette marche dans le mouvement syndical a été combattu par ceux qui, dans les syndicats – comme les staliniens pro-chinois du Morning Star et du SWP – sont soit activement favorables à la guerre en Russie, soit pensent que l’ennemi principal est chez eux, et en particulier l’OTAN.

Mais ces personnes, très exposées pendant cette guerre, sont en minorité. Pete Radcliff, de l’USC de Nottingham et membre de Workers’ Liberty, a déclaré :

« La Russie est un État impérialiste, les oligarques sont une classe dirigeante capitaliste et personne ne devrait répéter les mensonges de Poutine selon lesquels sa guerre contre le peuple ukrainien est justifiée en tant que guerre de défense.

Ce que nous voyons à gauche est une crise très grave. Je ne suis pas un fan de l’OTAN. Mais ce n’est pas la guerre de l’OTAN, c’est la guerre de Poutine. Quiconque dit le contraire aide Poutine.

L’OTAN est renforcée en Europe de l’Est non pas par la guerre, mais parce que les peuples d’Europe de l’Est ont peur de l’impérialisme de Poutine.  »

Dan Katz

Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

https://workersliberty.org/story/2022-04-10/uk-unions-stand-ukraine

*********

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Ukraine

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...