Édition du 10 décembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Lettre ouverte : Projet controversé Mine Arnaud à Sept-Îles : 3 questions pour les candidats à la mairie

(Lundi, 21 octobre 2013)

Les candidats à la mairie de Sept-Îles :

LACHANCE, Linda

LÉVESQUE, Martial

MARTEL, Jonathan

PORLIER, Réjean

VIGNEAULT, Rodrigue

Mesdames, Messieurs les candidats,

Les citoyens et les membres de la coalition Pour que le Québec ait meilleure
mine sont vivement préoccupés par l’exploitation possible
d’une mine à ciel ouvert de l’ampleur de celle de Mine Arnaud
à proximité de la ville et de la Baie-de-Sept-Îles.

Après des mois d’analyses du projet Mine Arnaud à
Sept-Îles, la coalition demeure très insatisfaite des
évaluations environnementales réalisées à ce jour par
Mine Arnaud. En septembre dernier, la participation quasi-record de 150
intervenants lors des consultations du Bureau d’audiences publiques sur
l’environnement (BAPE) a notamment permis de faire ressortir de nombreuses
failles du projet quant à ses risques pour la sécurité, la
santé et l’environnement de Sept-Îles. Nous sommes
particulièrement préoccupés par :

Les impacts non évalués sur la Baie-de-Sept-Îles, dans
laquelle se déverseront pourtant des tonnes de contaminants liquides et
solides durant la vie de la mine (aucune étude à ce jour) ;

Les risques sous-estimés de glissements de terrains et de
déversements miniers (argiles sensibles, pente abrupte, proximité
des citoyens, dynamitages, tremblements de terre, etc.) ;

Les risques pour la santé (principe de précaution non
considéré pour les poussières, bruit, impacts psychosociaux,
personnes vulnérables—enfants, personnes malades, âgées,
etc.) ;

Les risques financiers du projet (Mine Arnaud a retiré toutes les
données de l’étude de faisabilité : rien sur la
rentabilité réelle, ni sur la police d’assurance en cas
d’accidents, ni sur le Maroc, qui contrôle 75% des réserves
mondiales de phosphate, etc.) ;

Les risques d’agrandissement du projet une fois les autorisations
émises, ce qui augmenterait les impacts (Mine Arnaud refuse de garantir
qu’elle n’agrandira pas le projet) ;

Face à ces multiples risques, la coalition Québec meilleure mine,
tout comme de nombreux intervenants, ont recommandé au BAPE de ne pas
autoriser le projet. Tous ces intervenants jugent que les retombées
potentielles du projet à court terme n’en valent pas les risques pour
la sécurité, la santé et l’environnement de
Sept-Îles.

Un récent sondage de la firme Léger révélait
d’ailleurs que près de la moitié de la population de
Sept-Îles est défavorable au projet et que près de 70%
s’inquiète des impacts qu’il causerait pour
l’environnement, l’air, l’eau et la santé. Rappelons
également que plus de 400 personnes ont manifesté dans les rues de
Sept-Îles en septembre dernier et que près de 5000 personnes ont
signé une pétition demandant la tenue d’un
référendum consultatif sur le projet.

Comme futur(e) maire ou mairesse de Sept-Îles, vous serez appelé(e)
à vous prononcer sur ce projet risqué et controversé. Bien que
l’actuelle Loi sur les mines vous laisse très peu de marge de
manœuvre sur le plan légal, vous aurez néanmoins un rôle
capital à jouer pour défendre et représenter
l’intérêt de tous vos concitoyens, de même que pour
protéger l’environnement et de la qualité de vie de
Sept-Îles, et ce, pour des générations à venir.

Nous sommes également d’avis que la controverse actuelle entourant le
projet Mine Arnaud peut aussi être une opportunité à saisir
pour établir des visions alternatives, et à moindres impacts, de
développements économiques autour de la Baie-de-Sept-Îles, en
concertation avec l’ensemble de la population de Sept-Îles.

À ce titre, et dans le but d’éclairer les citoyens de
Sept-Îles sur les choix qui s’offrent à eux pour les prochaines
élections, nous vous demandons de bien vouloir considérer
répondre aux questions suivantes, idéalement d’ici vendredi
midi, 25 octobre 2013, par écrit, pour que les médias
régionaux puissent faire état de vos positions avant les
élections du 3 novembre. Veuillez svp transmettre une copie de vos courtes
réponses écrites directement aux médias locaux et
régionaux, qui ont tous reçus copie de la présente lettre.

Questions aux candidats à la mairie de Sept-Îles :

Comme futur(e) maire ou mairesse de Sept-Îles, comment vous assurerez-vous
que les décisions qui seront prises face au projet Mine Arnaud se feront de
façon transparente et que les considérations économiques ne
primeront pas sur les considérations de santé, de
sécurité et d’environnement ?

Considérant que la décision finale d’autoriser ou non le
projet Mine Arnaud relève du gouvernement du Québec et non de la
Ville de Sept-Îles, comment vous assurerez-vous que la population de
Sept-Îles ait voix au chapitre dans la décision finale
(référendum, autres) ?

Outre le projet Mine Arnaud, avez-vous d’autres visions de
développements économiques pour la ville de Sept-Îles ? Que
pourriez-vous mettre en place comme nouveau maire ou nouvelle mairesse pour
faciliter le développement d’une vision alternative de
développement de la Baie-de-Sept-Îles, en concertation avec
l’ensemble de la population ?

Merci de l’attention que vous porterez à la présente,

Salutations distinguées,

Ugo Lapointe

Cofondateur et porte-parole de la coalition Québec meilleure mine !

c.514.708.0134 www.quebecmeilleuremine.org

Ugo Lapointe

Coalition Pour que le Québec ait meilleure mine !

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...