Édition du 22 septembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Location des forces hydrauliques sur la rivière Shipshaw - Le syndicat Unifor approuve le principe du projet de loi 50 tout en émettant plusieurs réserves et interrogations sur certains libellés

QUÉBEC, le 25 août 2020 - Lors de son passage plus tard cet après-midi à l’Assemblée nationale du Québec dans le cadre de l’étude du projet de loi 50 concernant la location des forces hydrauliques de la rivière Shipshaw, le syndicat Unifor, qui représente les travailleuses et travailleurs des usines concernées, entend se prononcer en appui de la location à Produits Forestiers Résolu tout en émettant plusieurs réserves sur certains libellés.

« Les barrages soutiennent de nombreux emplois de nos membres, évidemment on ne s’oppose pas au principe que Produits Forestiers Résolu les exploite, mais on aimerait quelques précisions, quelques éclaircissements », explique Renaud Gagné, directeur québécois du syndicat Unifor.

Pour le syndicat « la notion de protection des emplois doit être rattachée aux conditions d’exploitation. On n’en fait mention nulle part. Je comprends qu’on parle d’investissements structurants, c’est une bonne chose pour assurer la pérennité des emplois, mais il faut aussi lier tout cela au maintien voire au développement des emplois ici, en région », plaide le directeur québécois d’Unifor.

Outre cet aspect, le syndicat s’inquiète de plusieurs autres éléments, dont l’absence de définition claire de ce qu’est un investissement structurant. « Est-ce qu’on parle d’investissement uniquement dans les usines mentionnées ? De quoi est-il question exactement ? » s’interroge M. Gagné. La question de la reddition de comptes au cours de la durée du bail intéresse aussi le syndicat en ce qu’il n’y a aucune mesure coercitive mentionnée dans l’éventualité où le locataire ne remet pas ses données financières. Dans le même sens, un calendrier des investissements devrait aussi être requis. Voilà quelques-unes des questions et observations que le syndicat Unifor entend faire entendre.

Unifor est le plus important syndicat dans le secteur de la foresterie au Québec et au Canada alors qu’il y représente plus de 20 000 membres dans l’ensemble du pays.

Unifor

À propos du projet Unifor


Depuis deux ans, le SCEP et les TCA ont entrepris le processus de création du nouveau syndicat Unifor. Plusieurs comités composés des membres des deux syndicats ont ainsi travaillé à élaborer les structures, les statuts, le nom et le logo, les politiques, l’intégration, etc. du syndicat Unifor. L’an dernier, les congrès nationaux des deux organisations ont approuvé le processus alors que cette fin de semaine (30 août-1er septembre 2013), se déroule le congrès de fondation à Toronto.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...