Édition du 29 novembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Politique québécoise

Maïtée Labrecque-Saganash se joint à Québec solidaire dans Ungava

Montréal, le 29 mai 2022 - La militante autochtone Maïtée Labrecque-Saganash souhaite porter les couleurs de Québec solidaire dans la circonscription d’Ungava lors des élections du 3 octobre prochain. Cette candidature a été annoncée lors d’un point de presse au Centre Phi dimanche matin. La candidate à l’investiture était accompagnée des deux porte-paroles du parti, Manon Massé et Gabriel Nadeau-Dubois.

« Maïtée est une femme de parole, une femme de conviction et elle est un modèle d’implication sociale. Digne membre de la nation Eeyou, elle s’ajoute à notre équipe de candidats et candidates autochtones déjà investis. Après un membre Anishnabe Benjamin Gingras qui se présentera dans Abitibi-Est et un Innu de Mashteuiatsh Michael Ottereyes dans Roberval, d’autres suivront dans les prochaines semaines. C’est du jamais vu au Québec ! Ça me rend tellement fière », a affirmé Manon Massé.

Maïtée Labrecque-Saganash est une résidente du Nord du Québec, membre de la nation Eeyou. Elle milite depuis plusieurs années pour les droits des autochtones, l’autodétermination des peuples et la justice sociale. Elle a notamment participé à la tournée Faut qu’on se parle, aux côtés de Gabriel Nadeau-Dubois, en 2016.

« Aujourd’hui je fais le saut pour ma communauté. Il y a des batailles à mener à l’Assemblée nationale pour les nations autochtones. En tant qu’enfant de quelqu’un qui a vécu le génocide des pensionnats, je sens le devoir de me lever debout devant un gouvernement qui méprise les nations autochtones et qui refuse même de reconnaître le racisme systémique. Je me présente comme femme autochtone, mais aussi comme résidente du Nord. Des crises nationales comme celles du personnel en santé, du logement et des enseignants, ça existe aussi dans le Nord-du-Québec et frappent même encore plus fort », a déclaré la nouvelle candidate solidaire.

Québec solidaire veut faire élire la première femme autochtone de l’histoire

« Ce qui se passe ce matin est un grand moment dans l’histoire de notre parti. J’ai la conviction que Maïtée sera élue le 3 octobre prochain, et que Québec solidaire défoncera un autre plafond de verre, en faisant élire la première femme autochtone de l’histoire du Québec. Aujourd’hui, je suis fier de mon amie. Ça prend beaucoup de courage pour faire le choix de l’engagement politique. Surtout quand on sait ce que ça implique en 2022 pour les femmes, les femmes autochtones en particulier, avec les médias sociaux qui fourmillent de haine et de discrimination. Maïtée a ce courage et je trouve ça admirable », a affirmé Gabriel Nadeau-Dubois.

L’annonce de cette candidature à l’investiture d’Ungava se déroulait le lendemain du Conseil national de Québec solidaire, lors duquel plusieurs centaines de membres se sont réunis pour donner le coup d’envoi de leur campagne électorale.

« C’était beau à voir ! On sent que la campagne est lancée et que les membres sont plus que jamais motivés. En fin de semaine, François Legault a aussi réuni son parti et malheureusement, il n’a pas parlé des grands défis du Québec. Il a évité de parler d’environnement, de logement et de l’énorme chantier de réconciliation avec tous les premiers peuples. À Québec solidaire, on prend ces défis-là à bras le corps », a conclu le chef parlementaire de Québec solidaire.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Politique québécoise

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...