Édition du 24 mai 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Canada

Médecins Québécois pour le Régime Public : Réaction au budget fédéral 2022 : frais dentaires et assurance médicaments

MQRP applaudit la récente proposition du budget fédéral d’accorder un financement pour accroître l’accessibilité aux soins dentaires chez les enfants, les aînés et les personnes en situation de handicap d’ici 2025. Depuis des années, MQRP milite pour que les soins dentaires, autant les traitements curatifs de base, les procédures diagnostiques, mais aussi les soins préventifs comme le nettoyage ou le détartrage soient inclus dans le panier de services couverts par le régime public d’assurance-maladie.

L’historique des services dentaires au Québec est probablement l’un des exemples les plus éloquents de la lente déconstruction du régime d’assurance-maladie. Rappelons que seulement huit ans après avoir intégré la couverture des soins dentaires à tous les enfants en 1974, le gouvernement québécois a graduellement retiré cette couverture aux enfants âgés de 13 à 15 ans, puis à ceux de 10 à 13 ans. Aujourd’hui, seuls les enfants de moins de 10 ans ainsi que les prestataires de l’aide sociale sont assurés par la RAMQ pour certains soins dentaires. Certaines personnes ont les moyens de se payer une assurance dentaire privée ou une assurance collective offerte par leur employeur, qui ne couvre souvent qu’une partie des frais. Nombreux sont donc ceux et celles qui doivent assumer l’entièreté des frais de soins dentaires de leur poche. En 2016, 29% des canadiens ont dit s’être privés de soins buccodentaires pour des motifs économiques1. Au Québec, ce taux est passé de 15 à 27% entre 2013 et 20162.

Par ailleurs, MQRP salue les intentions du gouvernement fédéral de poursuivre ses démarches en lien avec la mise en place d’un régime national universel d’assurance médicaments. Toutefois, MQRP s’inquiète qu’aucun financement ne soit encore prévu à ce chapitre et insiste sur l’urgence de se doter d’un régime d’assurance médicaments équitable couvrant l’ensemble de la population. Il faut se rappeler qu’au Québec, le caractère mixte public-privé du régime actuel force des milliers de Québécois à souscrire à une assurance médicaments dont les primes coûteuses sont établies par les assureurs privés, sans égard à leur capacité de payer. Ces régimes privés inégaux font aussi en sorte que les Québécois ne paient pas tous le même prix pour les mêmes médicaments.

Si ces propositions en santé du budget fédéral de 20223 représentent un pas vers la bonne direction pour notre régime public, MQRP espère néanmoins que la couverture publique des soins dentaires médicalement nécessaires continuera d’être bonifiée dans les prochaines années, jusqu’à devenir totalement couverte sous le giron du système public, et qu’un projet de loi fort sera déposé rapidement au sujet de l’assurance médicaments. Nous croyons fermement que ces soins de santé doivent être intégralement couverts par les régimes publics et qu’ils soient rendus accessibles à toute la population.

Références

1- http://www.csbe.gouv.qc.ca/fileadmin/www/2016/CWF/CSBE_CWF_2016_Rapport_Resultats.pdf

2- https://cdn.iris-recherche.qc.ca/uploads/publication/file/2018-02-Fiche-IRIS-Soins-dentaires.pdf

3- https://www.canada.ca/fr/ministere-finances/nouvelles/2022/04/soins-de-sante-publique-solides.html

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Canada

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...