Édition du 29 novembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Négociations du secteur public

Négociation dans le secteur public - Entente de principe acceptée par les membres du SFPQ à l'Agence du revenu du Québec

QUÉBEC, le 31 mars 2016 - Les quelque 6,500 membres que représente le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) ont entériné l’entente de principe conclue avec la direction de l’Agence du revenu du Québec (ARQ). Lors d’une tournée de vote dans toutes les régions du Québec, les membres ont accepté l’entente à plus de 71%. Il s’agit de la première négociation d’une convention collective spécifique à l’ARQ depuis que l’organisme n’est plus lié à la Loi sur la fonction publique.

« Toutefois, nous avons vite constaté que la direction n’avait aucune volonté de se démarquer de la fonction publique et que le Secrétariat du Conseil du trésor (SCT) exerçait une véritable tutelle sur l’Agence. Le déroulement des négociations aura donc été difficile, mais ce qui importe aujourd’hui est le résultat obtenu. Grâce à la détermination et à la mobilisation de nos membres, nous avons fait reculer l’employeur sur de nombreux points majeurs. Plusieurs de nos priorités ont eu gain de cause. Bref, nous avons tenté d’aller en chercher pour tout le monde : les jeunes, les occasionnels, les aidants naturels, les saisonniers, les gens sur quart de travail, les gens proches de leur retraite, etc. », indique Lucie Martineau, présidente générale du SFPQ

L’Agence du revenu du Québec est la dernière accréditation du SFPQ liée au Front commun à entériner son entente de principe. Rappelons que dans la fonction publique, l’unité Fonctionnaires regroupant 27,000 membres a accepté l’entente de principe à 75 %. De leurs côtés, les 4,000 membres de l’unité Ouvriers se sont prononcés en faveur de l’entente de principe à 70 %.

Lucie Martineau tient à souligner que c’est grâce au rapport de force mis de l’avant par toutes les unités de négociation du SFPQ et du Front commun, ainsi qu’au travail acharné des équipes de négociation, qu’il a été possible de renverser la vapeur et de faire comprendre au gouvernement qu’il ne pouvait maintenir toutes ses demandes de récupération s’il voulait obtenir un règlement.

Sur le même thème : Négociations du secteur public

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...