Édition du 24 janvier 2023

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Négociations du secteur public

Négociations 2015 : La FIQ veut faire baisser la pression et les tensions dans le réseau de la santé

BAIE-COMEAU, QC, le 13 juill. 2015 - Des professionnelles en soins, membres de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec - FIQ, ont tenu aujourd’hui une clinique de prises de pression à Baie-Comeau pour sensibiliser la population aux problèmes vécus dans le réseau de la santé du Québec. Elles étaient présentes au Centre Manicouagan pour dénoncer l’impact désastreux des compressions du gouvernement libéral sur la sécurité et la qualité des soins.

« La gestion libérale du réseau de la santé compromet la qualité et la sécurité des soins. La gestion libérale a pour conséquence directe d’augmenter significativement la surcharge de travail des infirmières, des infirmières auxiliaires et des inhalothérapeutes. Le gouvernement fait augmenter la pression dans le réseau de la santé et crée des tensions nuisibles », a déclaré la présidente de la FIQ, Régine Laurent.

« À la FIQ, nous avons proposé plusieurs solutions au gouvernement pour résoudre les problèmes du réseau de la santé sur la Côte-Nord, notamment l’instauration de ratios professionnelles en soins/patients et la diminution de la précarité d’emploi pour les infirmières auxiliaires, les infirmières et les inhalothérapeutes. Nous lui demandons aussi de permettre aux professionnelles en soins d’exercer l’entièreté de leur champ de pratique ce qui assurerait une meilleure prise en charge des patients et améliorerait l’accessibilité aux soins. Malheureusement, le gouvernement nous propose plutôt des mesures de récupération qui appauvriront les professionnelles en soins et augmenteront la surcharge de travail. Et cela sans compter les coupes de postes qui découleront des compressions libérales. À ce rythme, le gouvernement augmentera la pénurie d’infirmières et d’infirmières auxiliaires et créera le chaos dans le réseau de la santé », a poursuivi la porte-parole de la FIQ pour la région de la Côte-Nord, Isabelle Hall.

« La population de la Côte-Nord juge, à juste titre, que nous sommes la solution aux problèmes d’accessibilité aux soins. Mais pour le moment, le gouvernement fait la sourde oreille et préfère enrichir les médecins et appauvrir les professionnelles en soins. Nous leur demandons de changer de direction avant qu’ils aient saccagé irrémédiablement notre système de santé public », a conclu Régine Laurent.

Sur le même thème : Négociations du secteur public

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...