Édition du 18 février 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Éducation

Où est notre argent ? : la population étudiante réclame ses 197M$

MONTRÉAL, le 21 janv. 2020 - La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) et l’Union étudiante du Québec (UEQ) lancent ce matin la campagne « Où est notre argent ». Les organisations étudiantes demandent au ministre Jean-François Roberge et à son gouvernement que la totalité des transferts fédéraux destinée à la communauté étudiante lui soit retournée par le biais de l’aide financière aux études.

Mise en contexte

- En 2016, l’abolition du crédit d’impôt pour études et du crédit d’impôt pour manuels par le Canada a permis un investissement massif dans le programme de prêts et bourses aux étudiants ;

- La communauté étudiante québécoise n’étant pas admissible à ce programme, la province reçoit un transfert compensatoire, qui augmente chaque année depuis 2016 ;

- La perte du crédit d’impôt retire 277M$ à la communauté étudiante du Québec.

- En 2017, le gouvernement du Québec a accédé à la demande des associations étudiantes et a investi 80M$ en aide financière aux études chaque année.

Cela dit, la communauté étudiante connaitra en 2020 un manque à gagner de 197M$.

L’augmentation des transferts reçus du fédéral permettent au gouvernement du Québec de rectifier cette situation en redonnant son dû à la communauté étudiante. C’est dans ce contexte que la FECQ et l’UEQ demandent au gouvernement de la CAQ « Où est notre argent ? ».

Citations

« Les ressources financières sont la principale barrière à l’accessibilité aux études supérieures. Il serait inacceptable que le ministre Roberge et le gouvernement de la CAQ gonfle ses surplus budgétaires en privant la population étudiante des sommes qui leur sont dues. »
Philippe LeBel, président de l’Union étudiante du Québec

« On se souvient que Jean-François Roberge disait dans l’opposition que les transferts du fédéral devaient aller en prêts et bourses. Aujourd’hui, étant ministre, il doit s’engager à retourner les 197M$ d’où ils viennent : dans la poche des étudiants et des étudiantes. »
Philippe Clément, président de la Fédération étudiante collégiale du Québec

Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ)

La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) représente 78 000 étudiantes et étudiants provenant de 26 cégeps répartis sur tout le territoire québécois. Depuis plus de 25 ans, elle contribue à l’amélioration des conditions de vie et d’études de la population étudiante collégiale québécoise en étant la seule organisation à représenter exclusivement leurs intérêts.

Union étudiante du Québec

L’Union étudiante du Québec a pour mission de défendre les droits et intérêts de la communauté étudiante, de ses associations membres et de leurs membres, en promouvant, protégeant et améliorant la condition étudiante et la condition des communautés locales et internationales. Elle compte plus de 88 000 membres universitaires à travers le Québec.

http://unionetudiante.ca/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Éducation

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...