Édition du 11 mai 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Logement

Québec solidaire dépose un projet de loi pour suspendre les hausses de loyer

QUÉBEC, le 10 févr. 2021 - Alors que les prix des loyers continuent de grimper en flèche partout au Québec, le député de Laurier-Dorion et responsable pour Québec solidaire en matière de logement, Andrés Fontecilla, a présenté ce matin un projet de loi afin de suspendre les hausses de loyer résidentiel pour une durée d’un an. Pour le député solidaire, il est temps que Québec prenne les grands moyens pour empêcher des hausses de loyer qui porteraient un coup dur aux locataires déjà fragilisés par la crise sanitaire.

Selon un rapport récent de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), le taux de logements vacants a presque doublé à Montréal en 2020. Pourtant, le coût loyer moyen a augmenté de 4,2 % pendant la même période, soit la plus forte hausse enregistrée dans la région métropolitaine depuis 2003, s’inquiète M. Fontecilla.

« Pendant que des milliers de locataires faisaient face à une perte d’emploi ou à une baisse de revenus à cause de la pandémie, les prix des loyers ont continué d’augmenter à une vitesse fulgurante partout au Québec, bien au-delà des taux suggérés par le Tribunal administratif du logement. De plus en plus de gens peinent à payer leur loyer et se retrouvent à la rue alors que les refuges débordent. Aux situations exceptionnelles, il faut répondre par des mesures exceptionnelles. Même le gouvernement conservateur de Doug Ford a annoncé des mesures pour geler les loyers en 2021. Le Québec doit aussi aider ses locataires à garder la tête hors de l’eau », a martelé M. Fontecilla.

Le projet de loi 696 de Québec solidaire suspendrait pour une période d’un an le droit du locateur d’augmenter le loyer pour tout bail de logement visé à l’article 892 du Code civil, une mesure nécessaire pour soulager le fardeau financier des locataires déjà éprouvés par la pandémie de COVID-19.

La crise du logement s’est déplacée en région

Le député solidaire est également inquiet de la situation des locataires à l’extérieur de Montréal, où la disponibilité du parc locatif a dramatiquement baissé dans des villes comme Saguenay, Sherbrooke, Rouyn-Noranda ou Trois-Rivières.

« Le signal qu’on reçoit aujourd’hui est très clair : la crise du logement se déplace maintenant vers les villes régionales. À Rouyn-Noranda, les grands logements de plus de trois chambres sont rarissimes avec un taux d’inoccupation à 0,6% et les loyers ont augmenté de près de 3,5% l’année dernière. La crise du logement n’est pas montréalaise, elle est nationale ! La CAQ doit arrêter de prendre la situation à la légère et adopter mon projet de loi pour assurer un gel des loyers pour la prochaine année », conclut Andrés Fontecilla.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Logement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...