Édition du 24 mai 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Economie québécoise

Québec solidaire propose des « tickets restaurant » pour relancer l'industrie

QUÉBEC, le 28 janv. 2022 - La responsable de Québec solidaire en matière d’Économie, Ruba Ghazal, propose la distribution de tickets restaurant d’une valeur de 100$ à tous les ménages du Québec qui reçoivent le crédit d’impôt pour la solidarité, une façon simple et efficace de soutenir la relance de l’industrie de la restauration tout en bonifiant le pouvoir d’achat des familles.

« Les restaurateurs ont eu la vie dure depuis deux ans et ils vont avoir besoin que les clients soient au rendez-vous lundi prochain pour relancer leurs activités. Malheureusement, avec la hausse du coût de la vie, de moins en moins de familles peuvent se permettre d’aller au restaurant, mais c’est maintenant que les restaurateurs ont besoin d’un coup de pouce. Avec les tickets restaurant, on propose une mesure ponctuelle qui fait d’une pierre deux coups : on agit directement sur le pouvoir d’achat des familles qui sont touchées par la crise du coût de la vie tout en soutenant l’industrie locale de la restauration », déclare Mme Ghazal.

La députée solidaire propose la mise en place d’une mesure d’aide non-récurrente afin de donner un coup de pouce immédiat aux restaurateurs lors de la réouverture des salles à manger : le ticket restaurant. Des mesures similaires existent déjà dans plusieurs pays et ont été mises en place depuis le début de la pandémie, notamment par le gouvernement britannique pendant tout le mois d’août 2020 en payant la moitié de la facture de restaurant des britanniques lors de certains jours de la semaine.

Les tickets restaurant solidaire en bref

- D’une valeur de 100$, les tickets restaurant seraient distribués dès maintenant à tous les ménages du Québec qui reçoivent le crédit d’impôt pour solidarité, soit environ 2,8 millions de ménages

- Ces tickets restaurant devraient être utilisés dans les trois mois suivant la réouverture des salles à manger des restaurants

- Les chaînes multinationales seraient exclues de la mesure

- Le coût de la mesure, qui est non récurrente, est estimé à 190 millions $

Éviter un retour en arrière

Au-delà des aides financières, c’est d’abord et avant tout de prévisibilité que les restaurateurs ont besoin, rappelle la députée solidaire, qui demande au gouvernement de la CAQ de s’engager à tout mettre en oeuvre pour éviter une nouvelle vague de fermetures si la situation épidémiologique s’aggrave au Québec.

« La pandémie dure depuis bientôt deux ans et les restaurateurs ont été particulièrement affectés par les fermetures et les mesures sanitaires. Ils ont de la difficulté à voir la lumière au bout du tunnel en ce moment. La réouverture prochaine des salles à manger va leur donner une petite bouffée d’air, mais maintenant, le gouvernement a la responsabilité de tout faire pour qu’il n’y ait plus de retour en arrière. Ça passe notamment par plus de mesures de protection, par exemple la distribution de masques N95 et la mise en place d’une pause-vaccin, comme le propose Québec solidaire », conclut Mme Ghazal.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Economie québécoise

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...