Édition du 3 décembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Europe

Réforme des retraites 5 décembre : 60% de la population soutient la grève

Depuis plusieurs semaines, la grève du 5 décembre se prépare et les salarié.e.s partout discutent, militent, prévoient la reconductible : une vraie lutte contre la grande arnaque des retraites est en train de se préparer, soutenue par plus de 60% des français d’après un sondage publié la semaine dernière.

photo et image tirés de NPA 29

La grève du 5 décembre est sur toutes les lèvres :


Face à l’offensive que lance le gouvernement, non seulement les salarié.e.s se préparent mais la grève a pour elle le soutien d’une majorité de français. En effet, un sondage BVA de la semaine dernière indiquait que 60% des français soutenaient la grève du 5 décembre.

Ça fait longtemps qu’on n’avait pas préparé un mouvement dans une ambiance aussi jubilatoire, où les paroles se libèrent et les esprits s’échauffent. Notre classe relève enfin la tête et se ressaisit de ses moyens d’actions, se réapproprie sa propre histoire, faite de turbulences et d’opposition.

D’ailleurs, c’est presque un état de siège permanent pour le gouvernement, qui fait face au mouvement des Gilets jaunes depuis un an et qui s’apprête maintenant à trouver en face de lui la colère sociale accumulée des salarié.e.s : Jupiter pourrait chuter aussi vite qu’il avait cru monter.

Les signaux d’alerte se multiplient

Même dans La Tribune, on parle de « terrain miné » à propos de la contre-réforme des retraites que Macron prévoit d’imposer. Avance, Delevoye, on verra si ça pète.

Il faut dire que, entre la casse de l’hôpital public et l’épuisement des personnels, les mesures répressives aux sans-emplois, la privatisation rampante ou avérée des services publics (SNCF, éducation nationale, La Poste) on commence à bien voir où le gouvernement veut nous conduire et le paysage n’est franchement pas attractif. Alors, on renâcle, on regimbe, on se rebiffe – et on va faire grève, comme des vrais mal-élevés.

Sur cette réforme, le gouvernement est pris entre deux feux, puisque Macron est pressé d’un côté par le MEDEF, qui le rappelle à l’ordre sur l’urgence budgétaire de faire une réforme d’« équilibre » plutôt que d’« équité ».

Alors que de l’autre côté il trouve en face de lui des salarié.e.s de plus en plus déterminé.e.s et de plus en plus conscient.e.s que la réforme ne peut que conduire à une baisse des pensions, et une nouvelle dégradation de la situation des retraités.

Une période décidément intéressante, puisque tout participe d’une instabilité générale et qu’avec un peu de mémoire, on se souvient avoir vu des royaumes pourris s’effondrer eux aussi comme des châteaux de cartes. Macron prend bien la lumière, comme on dit, mais que fera-t-il du feu de la colère ?

Christa Wolfe mercredi 20 novembre

https://www.revolutionpermanente.fr/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Europe

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...