Édition du 31 janvier 2023

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Éducation

Série de conférences sur la solidarité étudiante (Fédération canadienne des étudiantes et étudiants-Ontario)

OTTAWA, le 13 juill. 2012 - Une série de conférences sur la solidarité étudiante, qui se tiendra dans divers villes de l’Ontario, sera lancée ce soir à Ottawa. Des représentantes et représentants étudiants du Québec parleront de la façon dont les étudiantes et étudiants de cette province ont organisé la grève la plus longue et la plus importante de l’histoire du Canada.

« Les étudiantes et étudiants de l’Ontario paient déjà les frais de scolarité les plus élevés du pays et sont confrontés à une autre hausse de cinq pour cent cet automne », dit Sarah Jayne King, présidente de la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants-Ontario. « Les étudiantes et étudiants de l’Ontario aimeraient apprendre de l’expérience de leurs pairs du Québec pour mener leur combat pour une éducation postsecondaire abordable, accessible et de bonne qualité.

Les étudiantes et étudiants du Québec font la grève depuis près de 150 jours pour s’opposer au projet de leur gouvernement d’augmenter les frais de scolarité. Le gouvernement a réagi aux actions des étudiantes et étudiants en adoptant la loi 78, qui limite considérablement leur droit de manifester. Les Nations unies et Amnistie internationale ont exprimé leurs inquiétudes au sujet des violations des droits de la personne que pourrait entraîner la loi 78.

Le gouvernement de l’Ontario a augmenté les frais de scolarité jusqu’à 71 pour cent depuis 2006. Le gouvernement Charest propose une hausse semblable au Québec. Depuis que les frais de scolarité sont si élevés en Ontario, seulement la moitié du financement de fonctionnement des collèges et universités n’est fournie par le gouvernement.

« Les étudiantes et étudiants de l’Ontario, comme leurs pairs du Québec, sont unis dans leur combat pour baisser les frais pour tous les étudiants et étudiantes et pour défendre l’éducation postsecondaire publique », ajoute Sarah Jayne King. « En partageant nos succès et nos défis, nous bâtissons un mouvement plus fort pour une éducation publique abordable en Ontario et au Québec. »

La première conférence aura lieu ce soir à 19 h, dans l’Agora du Centre universitaire de l’Université d’Ottawa. Au cours des 8 prochains jours, des conférences auront lieu à Kingston, Hamilton, Windsor, Niagara, London, Guelph, Toronto et Peterborough.

QUI :
Gabriel Nadeau-Dubois, porte-parole de la CLASSE

Jérémie Bédard-Wien, secrétaire des finances de la CLASSE

Hugo Bonin, membre du comité de l’information de la CLASSE

Audrey Deveault, présidente, Dawson Students’ Union, Cégep Dawson

Marianne Breton Fontaine, ancienne membre de l’exécutif du syndicat étudiant du Cégep du Vieux Montréal

Sarah Jayne King, présidente de la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants-Ontario

QUOI : Série de conférences sur la solidarité étudiante

HEURES, DATES ET ENDROITS :
Le 12 juillet : Ottawa, 19 h, Agora, Centre universitaire, Université d’Ottawa

Le 13 juillet : Kingston, 18 h, Université Queen’s, édifice de kinésiologie, Salle 100

Le 14 juillet : Hamilton, 18 h, salle du conseil de l’hôtel de ville

Le 15 juillet : Niagara, 17 h, au 21, rue King

Le 16 juillet : Windsor, 17 h, Université de Windsor, CAW Student Centre, Commons

Le 17 juillet : London, 13 h, Tolpuddle Co-op

Le 17 juillet : Guelph, 19 h 30, Van Gogh’s Ear - 10, rue Wyndham Nord

Le 18 juillet : Toronto, 16 h, Université York, Campus Keele - CLH B, salle Curtis

Le 19 juillet : Toronto, 18 h, Université Ryerson, Student Centre, Salle 115

Le 20 juillet : Peterborough, 13 h, Confederation Square

Sur le même thème : Éducation

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...