Édition du 29 novembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Lock-out au Port de Montréal

Un lock-out inutile et des négos à poursuivre, selon les débardeurs

Le 27 juin, l’employeur a visé les 169 débardeurs les moins anciens en modifiant leurs conditions de travail, ce qui a privé de revenus et de stabilité des dizaines de jeunes familles. Les débardeurs ont réagi en cessant d’effectuer des heures supplémentaires à partir du 9 juillet.

Les débardeurs du port de Montréal trouvent incompréhensible et inutile le lock-out décrété le 18 juillet par l’Association des employeurs maritimes. En effet, au moment où la nouvelle leur est parvenue par surprise dimanche soir, ils étaient réunis en assemblée générale pour annuler l’entrée en vigueur prévue de moyens de pression. Le syndicat et l’employeur s’étaient rencontrés tout l’après-midi dimanche et prévoyaient poursuivre durant la semaine des négociations qui allaient bon train.

« La meilleure façon de perturber le bon fonctionnement du port, c’est de mettre le cadenas et de chasser les travailleurs. La solution, c’est que l’employeur laisse le travail se faire, dans le port et à la table de négociations, et dans les prochaines semaines, nous aurons une entente », a déclaré le conseiller syndical Michel Murray.

Le 27 juin, l’employeur a visé les 169 débardeurs les moins anciens en modifiant leurs conditions de travail, ce qui a privé de revenus et de stabilité des dizaines de jeunes familles. Les débardeurs ont réagi en cessant d’effectuer des heures supplémentaires à partir du 9 juillet. « Nous avons voulu prouver que nos 169 confrères sont essentiels. L’employeur n’avait qu’à les réintégrer pour que les heures supplémentaires repartent », selon Michel Murray.

Les quelques 900 débardeurs du port de Montréal, membres de la section locale 375 du SCFP, sont sans contrat de travail depuis le 31 décembre 2008.

Le SCFP est le principal syndicat dans le secteur du débardage au Québec. Les débardeurs des ports de Montréal, Québec, Matane, Contrecœur, Sorel-Tracy, Bécancour et Trois-Rivières sont affiliés au SCFP.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...