Édition du 19 novembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Mouvement syndical

Un syndicat canadien demande au gouvernement d'obliger Xstrata à diversifier ses actifs à Timmins, si la fermeture a lieu

Tiré du site des syndicat du TCA http://www.newswire.ca/en/releases/archive/February2010/08/c7618.html

TORONTO, le 8 févr. /CNW/ - Le syndicat des Travailleurs canadiens de l’automobile (TCA) demande aux gouvernements fédéral et provincial de faire une enquête approfondie sur le géant minier international Xstrata, y compris sur la raison de la fermeture de ses installations métallurgiques de Kidd à Timmins. Cette demande survient quelques heures avant la publication du rapport annuel et des profits de Xstrata pour 2010.

Si cette enquête révélait que Xstrata avait peu de raisons de fermer les installations de Timmins, les deux ordres de gouvernement devraient obliger la société à divertir ses actifs à Timmins, selon les TCA.

"Il ne faut pas permettre à Xstrata d’extraire les ressources locales sans créer des emplois locaux", a déclaré Ken Lewenza, président des TCA.

La fermeture est prévue pour le 1er mai, mesure que les TCA qualifient de parfaitement inutile. Actuellement, Xstrata prévoit déménager la production de Kidd vers les fonderies et les affineries du Québec, éliminant quelque 670 emplois.

Selon la Loi sur Investissement Canada, le ministre fédéral de l’Industrie a le pouvoir d’analyser la mise en œuvre d’un investissement (par une société étrangère) et de déterminer s’il varie de celui décrit dans la demande initiale et s’il se solde par un "bénéfice net" pour le Canada. Si ce n’est pas le cas, le ministre fédéral de l’Industrie Tony Clement peut obliger une société à remédier à la situation, voire à vendre certains de ses actifs.

En Ontario, la Loi sur les mines exige que le minerai et les minéraux soient traités et affinés au Canada. Le ministre des Richesses naturelles a le pouvoir de retirer les droits d’exploitation aux sociétés minières qui contreviennent à cette disposition de la loi.

"Nous demandons aux gouvernements fédéral et provincial d’imposer un moratoire sur cette fermeture jusqu’à ce qu’une enquête appropriée soit menée sur la question", a ajouté M. Lewenza.

Selon un rapport publié aujourd’hui par les TCA, les produits d’exploitation de Xstrata sont demeurés stables malgré une chute marquée des prix des ressources en 2008 et en 2009. Maintenant, les prix sont à la hausse, et les analystes prévoient qu’ils atteindront leurs sommets de la récente période de prospérité de 2006-2008.

Voici certaines conclusions importantes du rapport intitulé Our Resources Stay Here : Seven Reasons Why the Xstrata Metallurgical Site Must Stay :

- Au cours des derniers mois, la demande pour les métaux a connu une
croissance marquée, la demande pour l’acide est revenue à un niveau
historiquement haut et le dollar canadien se négocie aux mêmes taux
que lorsque Xstrata a fait son offre pour acquérir Falconbridge en
2006.

- À mesure que l’économie mondiale continuera de se rétablir et que les
prix des métaux poursuivront leur ascension, les analystes prévoient
que les produits d’exploitation grimperont de 27 %.

- L’exploitation de Kidd demeure très rentable et ses installations
métallurgiques sont parmi les plus respectueuses de l’environnement
au sein de l’industrie.
Les TCA constituent le syndicat du secteur privé le plus important au Canada.

Sur le même thème : Mouvement syndical

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...