Édition du 19 janvier 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Une entente de principe est ratifiée par les membres d'Unifor chez WestRock mettant ainsi fin au conflit de travail déclenché le 30 septembre dernier

MONTRÉAL, le 24 nov. 2020 - Réunis en assemblée syndicale hier soir, les membres de la section locale 245 du syndicat Unifor-Québec ont ratifié une entente de principe conclue la semaine dernière dans une proportion de 68 %. Cette acceptation met fin au lock-out décrété par l’employeur le 30 septembre dernier. Le retour au travail est prévu dès mercredi.

« Nous avons finalement pu trouver un terrain d’entente qui satisfait les deux parties au terme de près de 8 semaines de conflit, c’est le plus important. Il faut dorénavant se tourner vers l’avenir », a commenté Joël Vigeant, représentant national du syndicat Unifor.

Les parties négociaient depuis de nombreux mois dans ce dossier alors que la convention collective était échue depuis le 1er mai 2019. Le nouveau contrat de travail prévoit une expiration le 30 avril 2025, ce qui laisse une période d’un peu plus de quatre ans à couvrir. La nouvelle convention collective contient de nombreux gains dont voici quelques éléments :

- Augmentation de la contribution de l’employeur à l’assurance maladie/paramédical et dentaire ;

- Augmentation des maximums payables lors d’indemnité de longue durée ;

- Augmentation de l’assurance-vie ;

- Prolongation de la formule temporaire du régime de retraite (PD) jusqu’au 30 avril 2026 ;

- Contribution facultative de l’employeur jusqu’à 3 %, selon ce que le salarié contribue au (REER/RPDB) ;

- 13 % d’augmentation salariale au cours de la durée de la convention collective, pour l’ensemble des salariés, incluant la rétroactivité depuis le 1er mai 2019, ce qui était un élément majeur dans la négociation ;

- Ajustements de salaire supplémentaires pour certains postes dans deux départements ;

- Période de temps allouée au syndicat pour rencontrer les nouveaux salariés.

Historique

Une quinzaine de séances de négociation régulière ont été tenues dans cette négociation et 12 séances de conciliation. Le 30 septembre, le syndicat enclenchait une journée de débrayage à 15h. L’employeur, en réaction, a décrété un lock-out à 15 h 30 le même jour. Une recommandation de la conciliatrice a été rejetée à 77 %, le 18 novembre dernier avant de pouvoir en venir à cette entente.

L’usine de Pointe-aux-Trembles de WestRock emploie plus de 50 membres d’Unifor qui transforment du carton utilisé dans le domaine alimentaire, par exemple pour l’emballage de bacon ou la fabrication de verres en carton pour boisson chaude et froide.

Unifor

À propos du projet Unifor


Depuis deux ans, le SCEP et les TCA ont entrepris le processus de création du nouveau syndicat Unifor. Plusieurs comités composés des membres des deux syndicats ont ainsi travaillé à élaborer les structures, les statuts, le nom et le logo, les politiques, l’intégration, etc. du syndicat Unifor. L’an dernier, les congrès nationaux des deux organisations ont approuvé le processus alors que cette fin de semaine (30 août-1er septembre 2013), se déroule le congrès de fondation à Toronto.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...