Édition du 17 mai 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Éducation

Visite du premier ministre - Un portrait inexact de la réalité des écoles montréalaises

MONTRÉAL, le 11 avril 2022 - Les représentantes et représentants de l’Alliance des professeures et professeurs de Montréal, aux côtés de leurs camarades de syndicats affiliés à la Fédération autonome de l’enseignement, ont réservé un accueil bruyant au premier ministre du Québec qui était de passage dans une école du quartier Hochelaga.

« Malgré les sommes investies au cours des dernières années, l’état des écoles continue de se dégrader. Ce n’est pas en visitant une école fraîchement rénovée que le gouvernement fera oublier son piètre bilan en matière d’éducation, de déclarer la présidente de l’Alliance, Catherine Beauvais-St-Pierre. Ce qu’on a devant nous, c’est un gouvernement populiste qui manque de volonté politique. Les profs et le reste du personnel scolaire sont ceux qui méritent d’être célébrés, pas le gouvernement. »

Il est à noter que 59 % des établissements scolaires du Québec sont considérés comme vétustes, comparativement à 56 % l’an passé. Le portrait est encore pire à Montréal. Comme l’a décrié la FAE au lendemain du dépôt du budget Girard, les sommes qui auraient dû être investies auraient dû être nettement supérieures. Dans les faits, le gouvernement ajoute 404 millions $ pour l’année 2022-2023 alors qu’il aurait dû en ajouter 898 millions $. Les problèmes de qualité de l’air demeurent omniprésents dans beaucoup de nos établissements d’enseignement scolaire. Malheureusement, il est encore impossible d’évaluer l’ampleur du problème de ventilation dans nos écoles. Malgré les demandes répétées formulées à cet égard, le gouvernement refuse de rendre publiques les données détaillées transmises par les détecteurs de CO2. Le premier ministre doit faire preuve de transparence dans ce dossier.

La présidente de l’Alliance a su profiter de la visite du premier ministre Legault pour obtenir une rencontre avec ce dernier. Elle a saisi l’occasion offerte pour sensibiliser le chef du gouvernement aux différentes réalités de Montréal. Elle a notamment discuté de la vétusté des écoles, du manque d’investissements dans nos infrastructures scolaires et de la lourdeur de la tâche des enseignantes et enseignants.

« La pandémie a exposé au grand jour les maux de l’école publique, notamment au regard du sous-financement de nos infrastructures et du manque de personnel. Ces années ont à la fois été éprouvantes pour les jeunes et le personnel enseignant, de conclure la présidente de l’Alliance. Ce n’est pas le moment de tourner le dos à l’école publique. Au contraire, plus que jamais, l’école publique a besoin d’investissements importants. »

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Éducation

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...